1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Notre-Dame-des-Landes : les zadistes vont rouvrir les routes mais refusent l'expulsion
1 min de lecture

Notre-Dame-des-Landes : les zadistes vont rouvrir les routes mais refusent l'expulsion

Le mouvement anti-aéroport a réagi pour la première fois à la demande du gouvernement d'évacuer la zone à défendre créée en 2009. Édouard Philippe a fixé l'ultimatum au printemps prochain.

Un panneau tagué dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.
Un panneau tagué dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.
Crédit : Sina Mir
La rédaction numérique de RTL & AFP

Oui à la réouverture des routes traversant la ZAD à la circulation, non à l'expulsion de ceux qui se sont installés illégalement sur place. C'est en somme la première réaction du mouvement anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes à la volonté du gouvernement d'évacuer la zone au printemps.

Concernant la réouverture de la D281, la route dite "des chicanes" permettant d'accéder à la ZAD, "le mouvement s'engage à y répondre lui-même", expliquent les opposants dans un communiqué, tout en affirmant "le refus de toute expulsion de celles et ceux qui sont venus habiter ces dernières années dans le bocage pour le défendre et qui souhaitent continuer à y vivre".

"Nous mettrons fin à la zone de non-droit qui prospère depuis plus de dix ans sur cette zone". Après avoir annoncé l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes mercredi 17 janvier, Édouard Philippe a demandé que "les trois routes qui traversent le site (...) doivent être rendues à la libre-circulation pour tous, les squats qui débordent sur la route doivent être évacués, les obstacles retirés, la circulation rétablie."

"À défaut, les forces de l'ordre procéderont aux opérations nécessaires (...) Les occupants illégaux de ces terres devront partir d'eux-mêmes d'ici le printemps prochain ou en seront expulsés". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/