1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Notre-Dame-des-Landes : "Je ne m'attends pas à une décision simple", dit Philippe sur RTL
1 min de lecture

Notre-Dame-des-Landes : "Je ne m'attends pas à une décision simple", dit Philippe sur RTL

INVITÉ RTL - Alors qu'il doit rendre sa décision d'ici la fin du mois de janvier, le Premier ministre assure qu'il "assumera" pleinement son choix.

Une marche des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 21 octobre 2017
Une marche des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 21 octobre 2017
Crédit : AFP / Loïc Venance
Immigration : 4 questions sur la polémique entre le gouvernement et les associations
18:21
Immigration : "Notre objectif n'est pas de faire le tri", assure Édouard Philippe sur RTL
08:15
Édouard Philippe, sur RTL, "assume" le vol Tokyo-Paris à 350.000 euros
05:25
Édouard Philippe : "Les budgets à Matignon en 2018 n'augmentent pas par rapport à 2017"
00:39
Édouard Philippe, sur RTL, "assume" le vol Tokyo-Paris à 350.000 euros
18:49
Claire Gaveau
Claire Gaveau

L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes va-t-il voir le jour ? Le gouvernement a pris connaissance, mercredi 13 décembre, du rapport qu'il avait commandé en juin à trois médiateurs. "J'avais demandé à ce que ce rapport soit produit pour nous éclairer sur les alternatives envisageables. Le rapport des trois personnalités est intéressant car il offre au moins une alternative", explique Édouard Philippe.

Désormais, il s'agit plutôt de trancher entre la construction du nouvel aéroport ou l'amélioration de l'infrastructure déjà existante. Invité de RTL ce mercredi 20 décembre, le Premier ministre assure que "la décision n'est pas encore prise". "J'ai indiqué qu'avant de la prendre à la fin du mois de janvier, j'aurai besoin d'avoir quelques contacts avec les élus locaux. Je le ferai au début du mois de janvier et ensuite une décision sera prise", précise-t-il. Un moment difficile pour l'ancien maire du Havre : "Je ne m'attends pas à ce que ce soit une décision simple. Je le sais mais je l'assumerai".

Dès lors, il appelle à la vigilance des services de l'État. "Il est assez naturel que les services se préparent à toutes les hypothèses, c'est-à-dire aux deux décisions que je suis susceptible de prendre".

Christophe Castaner, le délégué général de La République En Marche, a souligné dimanche 17 décembre que l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes se ferait par la "force" si nécessaire, indépendamment du choix de construire ou non un aéroport sur ce site. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/