1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Notre-Dame-des-Landes : François de Rugy sur RTL assure y être toujours opposé
1 min de lecture

Notre-Dame-des-Landes : François de Rugy sur RTL assure y être toujours opposé

INVITÉ RTL - Opposant historique au projet de nouvel aéroport, le président écologiste de l'Assemblée nationale se réjouit que le rapport des médiateurs "mette un peu de rationalité" dans le débat.

François de Rugy était l'invité de RTL 14 décembre 2017
François de Rugy était l'invité de RTL 14 décembre 2017
Crédit : Loïs Richard
François de Rugy est l'invité de RTL
11:19
Affaire Urvoas : "J'ai trouvé ça surprenant et choquant", lance De Rugy sur RTL
00:53
François de Rugy réagit à la députée qui se plaint de manger "pas mal de pâtes"
00:40
Affaire Urvoas : "J'ai trouvé ça surprenant et choquant", lance de Rugy sur RTL
11:23
Ludovic Galtier
Journaliste

Entre-t-on dans la dernière ligne droite du dossier enlisé de Notre-Dame-des-Landes ? Le rapport des médiateurs, commandé en juin par l'exécutif, a été remis à Édouard Philippe, mercredi 13 décembre. Deux solutions sont sur la table : l'extension de l'aéroport actuel, Nantes-Atlantique, ou la construction de nouvelles infrastructures à Notre-Dame-des-Landes. Emmanuel Macron a promis de "trancher" avant la fin du mois de janvier. La déclaration d'utilité publique courant jusqu'en février.

Invité de RTL jeudi 14 décembre, François de Rugy est un adversaire historique de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Son arrivée au perchoir de l'Assemblée nationale n'a pas changé un iota de ses convictions. Elles "sont constantes et intactes", assure-t-il d'un ton ferme. "Ce qui est sûr, c'est que le gouvernement tranchera, alors que ça fait dix ans que des gouvernements successifs baladent les habitants de Loire-Atlantique."

L'ancien député de Loire-Atlantique se réjouit que le gouvernement mette "un peu de rationalité dans un débat qui était devenu 100% passionnel, du côté des partisans comme du parti des opposants. On ne pouvait plus comparer ne serait-ce que deux possibilités", se souvient-il.

L'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne serait-il toutefois pas le symbole d'une victoire des Zadistes face à l'État de droit ? François de Rugy refuse de répondre sur le fond et reprend à son compte les propos d'Édouard Philippe : "Quoi qu'il arrive, cette fameuse Zad (zone à défendre, ndlr) doit être évacuée."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/