2 min de lecture Georges Tron

Non-lieu pour Georges Tron : "Je suis heureux, pas soulagé", dit l'élu UMP

DOCUMENT RTL - Blanchi des accusations de viols de deux anciennes employées de la mairie de Draveil, Georges Tron fait part de sa satisfaction et se tourne désormais vers les élections municipales.

L'ancien secretaire d'État UMP à la fonction publique, Georges Tron, le 13 juin 2012 à Draveil (Essonne).
L'ancien secretaire d'État UMP à la fonction publique, Georges Tron, le 13 juin 2012 à Draveil (Essonne). Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD
Générique 1
Vincent Derosier et La rédaction numérique de RTL

Après plus de deux ans et demi de procédure, Georges Tron est blanchi. Contraint à la démission de son poste de secrétaire d'État après avoir été accusé de viols et agressions sexuelles par deux anciennes employées de sa mairie de Draveil, dans l'Essonne, Georges Tron a bénéficié d'un non-lieu ce mardi 10 décembre.

Un "complot" fomenté par "la belle-famille Le Pen"

"Je suis heureux. Soulagé, je ne sais pas si c'est le bon mot, parce qu'on ne passe pas d'un esprit de combat à un esprit de soulagement", déclare le ténor UMP au micro de RTL. "Les plaignantes ont été vraisemblablement utilisées dans le cadre d'un complot politique contre moi, mené par la belle-famille Le Pen. Comment peut-on songer une seule seconde que je sois coupable des horreurs qui ont été décrites dans le cadre des accusations qui ont été portées contre moi ?", s'interroge l'élu qui assure qu'il n'est "dégouté et amer de rien".

Les municipales en ligne de mire

À un peu plus de 100 jours des élections municipales 2014, cette décision de justice lui ouvre la voie d'une nouvelle candidature à la mairie de Draveil. "Je ne laisserai à personne d'autre qu'aux Draveillois, qui ont été exemplaires à mon égard au moment où j'étais l'objet des pires accusations, la primeur de ce que je déciderai de faire", assure Georges Tron.

Son adjointe à la Culture également blanchie

Une information judiciaire avait été ouverte en juin 2011 pour des faits de viols et agressions sexuelles en réunion. La fin de l'instruction avait été notifiée en octobre 2012. Les juges d'instruction en charge de ce sulfureux dossier ont rendu lundi une volumineuse ordonnance de 154 pages, après plus de deux ans et demi de procédure.

À lire aussi
L'ancien secrétaire d'État et maire en exercice de Draveil (Essonne) Georges Tron lors de son procès mardi 23 octobre 2018 justice
Georges Tron : le parquet fait appel de l'acquittement de l'ex-secrétaire d'État

Suivant le non-lieu requis par le parquet mi-mai, celle-ci blanchit Georges Tron et son adjointe à la Culture, elle aussi mise en cause dans cette affaire.

>
Non-lieu pour Georges Tron : "Je suis heureux, pas soulagé", dit l'élu UMP Crédit Image : rtl | Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Georges Tron UMP Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants