1 min de lecture Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy veut "réécrire" la loi Taubira

L'ancien chef de l'État considère que la décision de la Cour de cassation à propos de la GPA oblige à une réécriture de la loi Taubira.

Nicolas Sarkozy à Vélizy
Nicolas Sarkozy à Vélizy Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Nicolas Sarkozy affirme qu'il faudra réécrire la loi Taubira. "Elle est le symbole du sectarisme, estime-t-il. Il faut ne rien comprendre à ce qu'est l'être humain pour faire de la famille un choix politique (...) La famille est une nécessité vitale". 

L'ancien président de la République considère que la Cour de cassation "crée un lien entre mariage et filiation" et que "nous ne pouvons pas accepter la GPA pour les couples hétérosexuels et homosexuels".

Critiques contre le gouvernement

Il poursuit : "Il va falloir mettre des verrous pour que nous ne soyons pas conduits dans une direction de mercantilisation de l'enfant (...) Le désir d'enfant n'a rien à voir avec le droit d'enfant. Je n'ai aucune intention de singer ce gouvernement qui a utilisé la problématique du mariage homosexuel contre les familles, a généré des sentiments et des paroles que l'on aurait aimé ne pas entendre".

Et l'ex-chef de l'État de railler l'attitude de Manuel Valls, qui avait milité pour la GPA avant de changer d'avis : "Quand on ment, on sème la colère". Nicolas Sarkozy garde toutefois ses options ouvertes concernant le mariage homosexuel et ne semble pas encore avoir tranché la question.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy Christiane Taubira Mariage pour tous
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants