1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Nicolas Sarkozy est motivé par ses convictions et sa rivalité avec François Fillon", Alain Duhamel
1 min de lecture

"Nicolas Sarkozy est motivé par ses convictions et sa rivalité avec François Fillon", Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - Selon l'éditorialiste, le président des Républicains "est aujourd'hui confronté à un défi d'autorité et un défi d'image".

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
"Nicolas Sarkozy est motivé par ses convictions et sa rivalité avec François Fillon", Alain Duhamel
00:03:02
"Nicolas Sarkozy est motivé par ses convictions et sa rivalité avec François Fillon", Alain Duhamel
00:03:03
Alain Duhamel & La rédaction numérique de RTL

Partisan affiché de la déchéance de nationalité depuis plusieurs années, Nicolas Sarkozy a vu surgir des difficultés inattendues au sein de sa famille politique au moment du vote de la réforme constitutionnelle sur la déchéance de nationalité. "Il est aujourd'hui confronté à un défi d'autorité et un défi d'image", résume Alain Duhamel.

Un défi d'autorité, car "il avait pris position très clairement, il est quand même président des Républicains, alors que le bureau politique à la quasi-unanimité avait accepté de soutenir sa position", il se retrouve confronté à une double fronde au sein des parlementaires Les Républicains. Une frange libérale des députés d'opposition est opposée à la déchéance de nationalité par principe. Mais un groupe important de parlementaires a de surcroît choisi de soutenir François Fillon qui profite du débat constitutionnel pour marquer sa différence avec Nicolas Sarkozy.

L'ancien président essaye aussi de marquer des points auprès des Français, qui soutiennent en majorité la déchéance de nationalité, en marquant sa différence vis-à-vis d'Alain Juppé. Si Nicolas Sarkozy veut capitaliser sur la déchéance de nationalité pour capitaliser sur son image de candidat le plus "sécuritaire" pour la primaire de la droite et du centre, il s'agit aussi de faire taire les détracteurs du discours de Grenoble et du tournant très droitier qu'on a reproché l'ancien président de la République en 2012.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire