1 min de lecture Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy en garde à vue : ses soutiens crient au "complot" et à "l'acharnement"

RÉACTIONS - Les amis de Nicolas Sarkozy estiment que l'ancien président fait l'objet d'un acharnement et considèrent que son placement en garde à vue au moment où son retour politique se précise est une troublante coïncidence.

Nicolas Sarkozy à Nice, le 10 mars 2014.
Nicolas Sarkozy à Nice, le 10 mars 2014. Crédit : VALERY HACHE / AFP
Héloïse Leussier
Héloïse Leussier
Journaliste RTL

Les Sarkozystes au secours de l'ancien président. Après le placement en garde à vue de Nicolas Sarkozy, mardi 1er juillet, dans un dossier de trafic d'influence présumé, ses soutiens ne peuvent s'empêcher de constater que cette mesure intervient au moment où son retour en politique commençait à se préciser.

Valérie Debord, déléguée générale adjointe de l'UMP, a fait part de sa lassitude : "À chaque fois qu'il évoque son éventuel retour aux affaires, étonnamment, il est inquiété par une affaire de justice qui immédiatement fait pschitt : Bettencourt, Karachi, on voit bien... C'est vrai que ça commence à devenir lassant pour ses supporteurs", estime-t-elle, interrogée par BFMTV. Selon elle, les Français peuvent y voir "une forme d'instrumentalisation de la justice contre un homme."

Le député UMP du Nord Sébastien Huygue fait également le lien avec le retour politique de l'ancien président. "Il suffit qu'on dise que Nicolas Sarkozy pourrait revenir pour qu'une procédure judiciaire s'enclenche", écrit-il sur Twitter :

Le député Thierry Mariani affirme lui qu'on "s'acharne" contre Nicolas Sarkozy :

À lire aussi
Roselyne Bachelot et François Fillon, lors d'une conférence de presse sur le H1N1 le 24 septembre 2009 Roselyne Bachelot
Coronavirus : retour sur le "commando" de Fillon et Bachelot pour lutter contre la grippe H1N1

Le député-maire de Nice Christian Estrosi va plus loin, évoquant un "déferlement de haine

Quant au député européen Jean-Pierre Audy, qui se dit "scandalisé", il en appelle à la "libération" de Nicolas Sarkozy et souhaite organiser mercredi une "manifestation contre l'arbitraire illégal" :

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy Affaires UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants