1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP : Florian Philippot prédit une guerre fratricide au sein du parti
2 min de lecture

Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP : Florian Philippot prédit une guerre fratricide au sein du parti

REPLAY - Le vice-président du Front national estime que Nicolas Sarkozy n'est pas "le candidat naturel à la présidentielle", n'ayant pas obtenu un score suffisamment élevé lors du vote pour la présidence de l'UMP.

Florian Philippot (archives).
Florian Philippot (archives).
Crédit : AFP / JOEL SAGET
Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP : Florian Philippot prédit une guerre fratricide au sein du parti
00:00:29
Marie-Pierre Haddad & Frédéric Perruche

Après la guerre des chefs entre Jean-François Copé et François Fillon qui avait déchiré l'UMP, les militants ont voté pour le nouveau patron du parti, Nicolas Sarkozy. L'ancien locataire de l'Élysée a récolté 64,5% des voix.

Un score en demi-teinte

Alors que la droite est rassurée d'avoir un nouveau président et souhaite repartir sur de bonnes bases, l'opposition note le faible score obtenu par l'ancien Président qui n'avait pas prédit le poids de Bruno Le Maire dans la campagne. En effet, Nicolas Sarkozy devra composer avec les autres mais la tâche devrait s'avérer plus simple que prévu, puisque Luc Chatel mise sur le côté rassembleur du nouveau président de l'UMP.

Nicolas Sarkozy n'a pas la légitimité suffisante pour s'imposer comme candidat naturel à la présidentielle

Florian Philippot, vice-président du FN

Selon Florian Philippot, le vice-président du Front national, cette victoire "ouvre maintenant les hostilités puisque Nicolas Sarkozy n'a pas la légitimité suffisante pour s'imposer comme candidat naturel à la présidentielle".

Bruno Le Maire qui a fait un score respectable pourra avoir envie de jouer le rôle de franc-tireur

Florian Philippot, vice-président du FN

Le député européen prédit "le lancement de la guerre des chefs entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Et peut-être que d'autres vont se réveiller aussi comme Bruno Le Maire qui a fait un score respectable. Il pourra avoir envie de jouer le rôle de franc-tireur. Il est évident que tout ce qui affaiblit l'adversaire est une bonne nouvelle pour le Front national et pour la France".

À écouter aussi

Florian Philippot ne risque pas de connaître une guerre des chefs au sein du Front national puisque Marine Le Pen a été réélue à tête du parti, ce dimanche 30 novembre. Seule candidate, elle a récolté 100% des suffrages.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/