1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nicolas Hulot met en garde François Hollande et Ségolène Royal
1 min de lecture

Nicolas Hulot met en garde François Hollande et Ségolène Royal

D'après le "Journal du Dimanche", l'écologiste redoute que le dossier du TGV Lyon-Turin ne devienne un nouveau problème similaire à Sivens ou Notre-Dames-des-Landes.

François Hollande et Nicolas Hulot à l'Élysée en décembre 2012 (Archives).
François Hollande et Nicolas Hulot à l'Élysée en décembre 2012 (Archives).
Crédit : AFP PHOTO / POOL / MICHEL EULER
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

Nicolas Hulot a l'oreille de François Hollande. En vue de la conférence climat qui se tiendra à Paris à la fin de l'année, le chef de l'État a reçu l'ancien candidat écologiste à la présidentielle début janvier. Un signal politique fort, puisqu'il s'agissait du premier rendez-vous organisé à l'Élysée en 2015.

Décrit comme "un pivot" dans la préparation du sommet, dont le Président veut en faire un événement historique, l'ancien animateur de TF1 en profite. Selon le Journal du Dimanche, Nicolas Hulot aurait alarmé François Hollande et Ségolène Royal sur le dossier de la ligne de train à grande vitesse reliant Lyon à Turin. Comme à Sivens ou à Notre-Dames-des-Landes, les solutions alternatives au projet en cours n'auraient pas été suffisamment étudiées selon lui.

Le projet très contesté de la ligne Lyon-Turin

Le projet de liaison transalpine a été imaginé et débattu depuis de nombreuses années. Le chantier, lui, avance tant bien que mal malgré les oppositions significatives locales des deux côtés de la frontière. En Italie, une série de sabotages a tenté de freiner la construction. 

En France, plusieurs parlementaires tentent de ralentir l'avancée des travaux et dénoncent des irrégularités auprès de la justice. Le député écologiste François-Michel Lambert donnera une conférence de presse à ce sujet lundi 19 janvier depuis l'Assemblée nationale.

À lire aussi

Dans le projet souhaité par Paris et Rome, l'Union européenne doit financer 40% des 8,5 milliards d'euros que coûtera la seule construction du tunnel transalpin de 57 km, soit 3,4 milliards. L'Italie prend en charge 2,9 milliards et la France 2,2 milliards.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/