1 min de lecture Justice

Nicolas Hulot : la lettre qui explique pourquoi la plainte a été classée sans suite

Dans un document daté d'octobre 2008, adressé à Nicolas Hulot, le parquet de Saint-Malo explique pourquoi il a classé sans suite la plainte à son encontre.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire Crédit : AFP / Ludovic Marin
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze et Clarisse Martin

Nicolas Hulot a été visé par une plainte pour viol en 2008. Les faits dénoncés remonteraient à 1997. L'affaire, révélée par le magazine Ebdo, ce vendredi 9 février, avait été classée sans suite par le parquet de Saint-Malo. 

Dans un courrier adressé à Nicolas Hulot cette année-là, le procureur de la République de l'époque, Alexis Bouroz, avait justifié l'extinction des poursuites par la prescription des agissements incriminés, expliquant également qu'ils n'avaient pas pu être établis, "en tout état de cause". La plaignante, dont l'identité n'a pas été révélée, a porté plainte 11 ans après les faits dénoncés, et était majeure au moment où ils se seraient produits. 

La veille de la parution de l'enquête d'Ebdo, Nicolas Hulot avait choisi de prendre les devants sur le plateau de BFMTV. L'actuel ministre de la Transition écologique et solidaire a formellement nié les faits, rappelant le classement sans suite de la plainte. "Je n'ai pas peur de la vérité, j'ai peur de la rumeur, c'est un poison lent qui tue", a-t-il argué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Nicolas Hulot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants