1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nicolas Hulot a-t-il bien fait de refuser d'entrer au gouvernement ?
2 min de lecture

Nicolas Hulot a-t-il bien fait de refuser d'entrer au gouvernement ?

REPLAY - L'ancien présentateur de télévision a refuser de rejoindre le gouvernement à l'occasion du futur remaniement.

Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Crédit : Elodie Grégoire
"On refait le monde" du jeudi 4 février 2016 - l'intégralité
00:35:59
Nicolas Hulot a-t-il bien fait de refuser d'entrer au gouvernement ?
00:10:36
Réforme de l’orthographe : un réel bouleversement ?
00:09:50
Ce gouvernement de gauche est-il l’ennemi des travailleurs ?
00:07:02
La colère des VTC est-elle justifiée ?
00:09:24

L'ancien présentateur du magazine Ushuaïa et ambassadeur pour le climat Nicolas Hulot a dit non à un poste de ministre. Dans un tweet, il a remercié François Hollande pour "la confiance qu'il n'a cessé de lui accorder". En 2002, Nicolas Hulot avait déjà refusé de devenir le ministre de l’Écologie de Jacques Chirac.

Xavier Couture salue le choix de Nicolas Hulot qui expliquait il y a quelques jours qu'il y a une "grande différence entre le capital sympathie et le capital compétence. Et que pour être ministre, il fallait avoir des compétences qu'il n'avait pas forcément". Xavier Couture pense que ce refus signe une volonté de vouloir garder sa liberté et "il a bien raison, car quand on dit qu'il n'a pas d'ambition, c'est faux puisqu'il a une ambition écologique sincère, et très documentée". 

De son côté, Christine Ockrent souligne que la nouveauté de cette annonce, "c'est qu'elle se fait sur Twitter". Par ce moyen de communication, il s'adresse donc à un public spécifique, plutôt jeune. Elle explique également que Nicolas Hulot n'est pas stupide. "Il sait qu'il reste à peu près un an et qu'il est impossible en si peu de temps de maîtriser les arcanes d'une administration (le ministère de l'Écologie), dont les contours n'ont jamais véritablement été définis". 

Roland Cayrol comprend cette décision qui pourrait signifier une possible candidature à la présidentielle 2017. Toutefois, il regrette ce refus car "c'est un des rares vrais écologistes, qui a l'écologie chevillée au corps. Pour lui c'est une passion, mais aussi une compétence". Roland Cayrol précise également que son très bon travail à l'occasion de la COP21 "a montré qu'il était tout à fait prêt à être ministre de l'Écologie". 

À lire aussi

Élisabeth Lévy juge que pour le moment, Nicolas Hulot "a plus de pouvoir en dehors que dedans". Elle rappelle qu'en tant que lobbyiste, il a obtenu de très bons résultats et que "c'est là aussi que se trouve le vrai pouvoir". Nicolas Hulot "se trouve dans une position dans laquelle il n'a jamais eu à marchander", au contraire d'autres responsables écologistes. 

On refait le monde avec :
- La journaliste Christine Ockrent
- Le producteur Xavier Couture
- La rédactrice en chef de Causeur Élisabeth Lévy
- Le politologue et directeur du centre d'études et d'analyses Roland Cayrol

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/