1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Naufrages en Méditerranée : Pécresse veut organiser le retour des migrants
1 min de lecture

Naufrages en Méditerranée : Pécresse veut organiser le retour des migrants

INVITÉE RTL - Face aux tragédies qui agitent la mer Méditerranée depuis le début de l'année, Valérie Pécresse veut des actions ciblées contre les passeurs de migrants.

Valérie Pécresse, invitée de RTL, le 21 avril 2015
Valérie Pécresse, invitée de RTL, le 21 avril 2015
Crédit : Alice Beckel / RTL.fr
L'invité de RTL du 21 avril 2015
00:07:29
Valérie Pécresse est l'invité de RTL 21 avril 2015
00:07:30
Benjamin Hue
Benjamin Hue

"Bouleversée" par les drames à répétitions qui se sont noués ces derniers jours dans les eaux de la mer Méditerranée, la députée UMP Valérie Pécresse a tenté d'apporter sa contribution au débat sur les moyens à mettre en oeuvre pour empêcher ces tragédies de se reproduire à l'avenir. "Ça fait des mois et des mois que ça dure", constate-t-elle au micro de Jean-Michel Aphatie. "Finalement, l'Europe est muette. La France aurait peut-être dû prendre le leadership", avance-t-elle, proposant "d'augmenter les moyens de Frontex à très court terme".

"Mais ça n'est pas une solution à moyen terme", concède-t-elle. Alors que 35.000 personnes ont traversé la Méditerranée depuis le début de l'année, pour au moins 1.600 victimes, selon le Haut-Commissariat aux réfugiés de l'ONU, Valérie Pécresse veut que l'on commence "à organiser le retour des migrants". "On ne peut pas accueillir en France tous les migrants, de nombreux rapports sur les demandeurs d'asile montrent que la France est déjà engorgée", explique-t-elle. "Il faut conditionner les aides avec les pays d'origine de ces migrants pour qu'ils acceptent de les reprendre", poursuit-elle.

Relancée sur la faible probabilité de voir l'Irak, la Syrie ou l'Érythrée mettre en oeuvre ce type de programmes, l'élue UMP a rappelé qu'elle a été "parmi les premières à [se] rendre en Irak dans les camps de réfugiés au mois d'août" avant d'exprimer sa volonté de voir les responsables européens et ceux des pays concernés par la tragédie se montrer "inflexibles sur les passeurs", quitte à "peut-être organiser des opérations coups de poing".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/