1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Natalité et espérance de vie en baisse : "Un terrain fertile pour le FN et la droite", analyse Alba Ventura
2 min de lecture

Natalité et espérance de vie en baisse : "Un terrain fertile pour le FN et la droite", analyse Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - Les naissances connaissent une baisse significative en France. "Et si c'était la faute du gouvernement et de la politique familiale de François Hollande ?", demandent certains.

Alba Ventura
Alba Ventura
Natalité et espérance de vie en baisse : "Un terrain fertile pour le FN et la droite", analyse Alba Ventura
02:29
Natalité et espérance de vie en baisse : "Un terrain fertile pour le FN et la droite", analyse Alba Ventura
02:34
Alba Ventura & Loïc Farge

"S'il y a moins de bébé en France et une espérance de vie en baisse, c'est la faute de François Hollande" : voilà la dernière attaque des Républicains et du Front national. Et le baby-boom, c'est grâce au Général de Gaulle ? Bien sûr qu'il y a des responsabilités à chercher du côté de ce gouvernement de gauche, mais il y a aussi des aspects purement démographiques qui n'ont rien à voir. En réalité, il y a une conjonction de plusieurs phénomènes. Accuser François Hollande d'être le seul coupable de la baisse de la natalité, c'est comme si on disait que la météo est détraquée depuis qu'il est à l'Elysée. Remarquez qu'on peut se poser la question (mais non, on plaisante !).
Si on a moins fait d'enfants, c'est d'une part parce qu'il y a de moins en moins de femmes en âge de procréer. Les femmes nées du baby-boom n'ont plus l'âge de faire des bébés. Il y a aussi le fait que les couples choisissent de faire des enfants plus tard : forcément on s'interroge davantage pour en faire un deuxième ou un troisième. D'autant qu'en France le taux d'activité des femmes est très fort. Il y a peut-être aussi - mais l'Insee ne les prend pas en compte - des aspects économiques (la crise , le chômage) et sans doute la peur due aux attentats. Enfin certains considèrent aussi que l'aspect environnemental peut jouer (la pollution, la planète en danger).

Et le baby-boom, c'est grâce au Général de Gaulle ?

Alba Ventura

Bien sûr, la politique familiale du gouvernement entre en ligne de compte. On peut dire qu'il y a eu des coups de rabot dans la politique familiale, non sans un certain mépris à l'égard des familles les plus aisées d'ailleurs. Le gouvernement a baissé deux fois le plafond du quotient familial, il a modulé les allocations familiales (tout le monde les perçoit, mais désormais en fonction des ressources) et il a réduit l'aide à la garde d'enfant à domicile. Il y a eu un empilement de mesures, auxquelles s'est ajoutée la loi sur le mariage pour tous.

Tout ça, c'est du pain béni pour la droite et le Front national. C'est la raison pour laquelle les Républicains et le FN montent au créneau, parce que cela touche à la fois l'électorat de droite traditionnel et une partie de la classe moyenne. Pour eux c'est un terrain "fertile", pour ne pas dire "fécond".

Les carnets du jour

On a beaucoup parlé du retour de Jean-François Copé. Il était l'invité de la Matinale de RTL mercredi 20 janvier. L'ancien patron de l'UMP est très actif. Entre la promotion de son livre (Le Sursaut français) et son tour de France (il était à Lille mercredi soir), il n'oublie pas de poursuivre ses têtes-à-têtes avec les membres de la grande famille des Républicains. Ce jeudi, il a un rendez-vous avec Alain Juppé. Et oui lorsque l'on est en reconquête, il ne faut se couper de personne. Surtout pas du favori des sondages dans la course à la primaire de la droite et du centre.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/