1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nadine Morano traite Marine Le Pen de "menteuse"
1 min de lecture

Nadine Morano traite Marine Le Pen de "menteuse"

LE GRAND JURY - Sur Twitter, la députée européenne Les Républicains a réagi à une petite phrase de la présidente du Front national sur les quotas de migrants, prononcée dans "Le Grand Jury".

Nadine Morano le 2 décembre 2014 à Paris (archive).
Nadine Morano le 2 décembre 2014 à Paris (archive).
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Marine Le Pen réagit aux accusations de Nadine Morano
25:16
Frappes aériennes en Syrie : "Je ne vais pas accorder un satisfecit à François Hollande", déclare Marine Le Pen
51:49
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

"Marine Le Pen ment !" Cette accusation vient de Nadine Morano, députée européenne Les Républicains, qui s'est énervée sur Twitter. "Pour ma part je n'ai pas voté pour les quotas de migrants", a-t-elle posté avant de s'adresser directement à l'invitée du Grand Jury ce dimanche 27 septembre. 

Elle répondait à la candidate FN en région Nord-pas-de-Calais-Picardie qui a affirmé dans Le Grand Jury que "l'UMP a voté les quotas obligatoires de migrants souhaités par la Commission." Nadine Morano affirme donc qu'elle n'en fait pas partie. "Qu'elle publie la liste de ceux qui ont voté, a répondu Marine Le Pen dans Le Grand Jury, et vous verrez que l'immense majorité des députés UMP ont voté (...) Elle est gentille Nadine (Morano, ndlr) mais elle n'est pas l'UMP à elle toute seule". Ce à quoi l'intéressée a encore répondu : "Non sans doute mais en tout cas celle qui vous fera face !"

Elle est gentille Nadine Morano mais elle n'est pas l'UMP à elle toute seule

Marine Le Pen

C'était aussi l'occasion de revenir sur le discours très droitier de Nadine Morano lors de son passage dans On n'est pas couché samedi soir. "Pour qu'il y ait une cohésion nationale, il faut garder un équilibre dans le pays, c'est-à-dire sa majorité culturelle. Nous sommes un pays judéo-chrétien (...) de race blanche, qui accueille des personnes étrangères", a affirmé la députée européenne dans l'émission de Laurent Ruquier, citant le général de Gaulle. Benoît Gallerey, journaliste spécialiste des réseaux sociaux à RTL et LCI, tente alors une pointe d'humour en s'adressant à la responsable du FN : "On se demande si vous aller l'attaquer pour plagiat..." "C'est de Gaulle qui devrait l'attaquer pour plagiat", rétorque Marine Le Pen. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/