2 min de lecture Front national

Municipales : le FN vise les 1.000 conseillers

INFOGRAPHIE - Le Front national a actuellement 85 conseillers municipaux. Marine Le Pen espère en avoir 1.000 à l'issue des élections de mars.

Marine Le Pen à l'occasion d'un meeting en juin 2013
Marine Le Pen à l'occasion d'un meeting en juin 2013 Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

A moins de six mois des élections municipales, le Front national se donne un objectif chiffré : obtenir 1.000 conseillers municipaux à l'issue du prochain scrutin, qui se déroulera au mois de mars 2014. C'est ce que révèle l'hebdomadaire Paris Match. Le parti présidé par Marine Le Pen compte à l'heure actuelle 85 conseillers municipaux.

Au-delà du nombre, le FN compte s'implanter sur une large partie du territoire français. Les frontistes ont notamment décidé de mener une véritable offensive dans le Sud, et notamment en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en présentant des listes à Istres, Carpentras, Fréjus, Cavaillon, Tarascon, entre autres.

623 listes

Au total, le Front national présentera 623 listes. Celles-ci seront emmenées par des militants dont certains ont été glané à gauche et à droite. Pas question cependant, de se rapprocher de l'ennemi intime. "Il n’y aura pas d’accord national avec l’UMP, car il a le même programme que le PS", a juré Marine Le Pen dans une interview au Midi Libre.

Il peut y avoir des bras tendus à un rassemblement de patriotes français

Marine Le Pen
Partager la citation

"Toutefois, il peut y avoir des bras tendus à un rassemblement de patriotes français. C’est-à-dire à des patriotes de divers droite ou même de divers gauche, qui se reconnaissent dans les dix points non négociables que nous avons inscrits dans notre charte municipale. Et dans ce cadre-là, il pourrait exister des listes ouvertes à des gens d’horizons différents. C’est parfaitement naturel et légitime pour des élections municipales", a néanmoins tempéré la présidente du FN.

La rédaction vous recommande
À lire aussi
Martine Vassal, candidate des Républicains, en lice pour le second tour des municipales à Marseille. élections municipales à Marseille
Les infos de 6h30 - Municipales à Marseille : Royer-Perreaut (LR) refuse une alliance avec le RN

L'ancienne candidate à l'élection présidentielle prend tout de même garde à ne pas crier victoire trop vite. "Ces élections sont difficiles pour le Front national", a-t-elle dit, arguant que son parti "a toujours eu du mal à s’implanter localement". 

>> Exemples de 10 villes où le FN espère s'implanter ou accroître son implantation. Liste non-exhaustive basée sur les scores du FN lors des dernières législatives ou sur la présence de tête de liste menée par un cadre du parti. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marine Le Pen Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants