1 min de lecture Front national

Municipales : le FN vise "au moins 10 villes"

La députée FN du Vaucluse est persuadée que le parti d'extrême droite peut faire tomber au moins 10 villes.

Marion Maréchal-Le Pen, le 17 novembre à Paris. (archives)
Marion Maréchal-Le Pen, le 17 novembre à Paris. (archives) Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Marine Le Pen l'assure: le Front National est prêt pour les municipales. Sa nièce, elle, va plus loin. Marion Maréchal-Le Pen a pronostiqué vendredi 22 novembre que le parti d'extrême droite ferait "tomber au moins 10 villes" aux élections municipales de mars et prédit l'élection future de sénateurs frontistes.

"Très honnêtement, on peut espérer au moins faire tomber dix villes" au vu du "nombre de villes moyennes dans lesquelles on est présents", a-t-elle prédit dans un entretien à DécideursTV et lejdd.fr. Reconnaissant les difficultés traditionnelles du FN dans les grandes villes, Marion Maréchal-Le Pen a toutefois jugé qu'"à Marseille on peut gagner des arrondissements". "C'est difficile de donner un nombre précis de conseillers municipaux mais on peut en espérer plusieurs centaines", a-t-elle par ailleurs estimé, interrogée sur le sujet.

Appel du pied à Nicolas Dupont-Aignan


La députée FN du Vaucluse a aussi affirmé que "dans certains départements et notamment le mien (le Vaucluse) on pourra peut-être espérer avoir un sénateur aux prochaines élections". Le prochain renouvellement sénatorial, qui concerne la moitié des sièges, aura lieu en septembre 2014.

À lire aussi
Le Rassemblement national (illustration) élections municipales
Municipales 2020 : à Lens, un ex-candidat de "X Factor" investi tête de liste RN

Marion Maréchal-Le Pen a assuré aussi que "beaucoup, beaucoup" de personnes de l'UMP rejoignaient les listes municipales du FN.
Interrogée sur le président de Debout la République Nicolas Dupont-Aignan, la députée d'extrême droite a souligné leur "proximité idéologique" avant d'affirmer : "Je regrette qu'il ne rejoigne pas notre rassemblement, c'est quelqu'un qui y a toute sa place. Aujourd'hui, la véritable force d'alternative, elle est dans le FN et si M. Dupont-Aignan est cohérent, il ne peut qu'admettre que, notamment sur les questions économiques, il est en accord avec nous", a dit la députée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marion Maréchal Extrême droite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants