1 min de lecture Nathalie Kosciusko-Morizet

Municipales à Paris : une élue UMP dissidente dans le XVe

Géraldine Poirault-Gauvin, élue copéiste, se présente dans le même arrondissement qu'Anne Hidalgo (PS) et... Philippe Goujon (UMP).

Géraldine Poirault-Gauvin, à Paris, le 15 novembre 2013. (archives)
Géraldine Poirault-Gauvin, à Paris, le 15 novembre 2013. (archives) Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Géraldine Poirault-Gauvin, élue UMP du XVe arrondissement de Paris, a officialisé jeudi 5 décembre son intention d'y mener une liste dissidente aux élections municipales face à Philippe Goujon, le maire UMP sortant de l'arrondissement, désigné candidat par Nathalie Kosciusko-Morizet et par son parti.

Sur France 3 Ile-de-France, cette élue copéiste de 37 ans, dont l'inimitié avec Goujon est de notoriété publique, a dit vouloir "mettre fin au clientélisme" et "incarner les valeurs, la proximité et le renouvellement" face à un homme élu depuis 1983 au Conseil de Paris, NDLR. "Elle nous explique, Nathalie (Kosciusko-Morizet), qu'elle va choisir le renouvellement avec un homme qui a été élu dans le XVe arrondissement il y a trente ans", a-t-elle grincé, en mettant aussi en cause NKM elle-même et sa "campagne qui ne marche pas".

NKM est "suffisamment grande pour perdre tout seule"


"Moi je ne suis pas celle qui va faire perdre Nathalie Kosciusko-Morizet, elle est suffisamment grande pour perdre tout seule", a poursuivi Poirault-Gauvin. "Quand on fait des déclarations et qu'on dit qu'on a des états 'de grâce' dans le métro, je suis désolée de dire que là on n'est pas digne de porter le message pour les Parisiens", a-t-elle lancé.

À lire aussi
François Bayrou, le 21 juin 2017 gouvernement
Remaniement : quel rôle François Bayrou a-t-il joué ?

Le XVe arrondissement est un bastion de la droite parisienne où "il y a toujours eu deux listes à droite" aux municipales, selon elle. C'est l'arrondissement où se présente Anne Hidalgo, la candidate PS à la mairie de Paris.

Dans un communiqué, Philippe Goujon, qui est aussi le patron de la fédération UMP de la capitale, a "regrett(é) une dissidence qui ne sert que nos adversaires dans le 15e" et "affaiblit nos chances de victoire à Paris". Cette attitude est "irresponsable", selon lui. Le directeur de campagne de NKM, Jean-Didier Berthault, a exprimé les mêmes regrets. "C'est une personnalité enfermée dans une stratégie purement personnelle et individuelle qui tape sur son camp depuis des mois et des mois", a-t-il dit à propos de la dissidente.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nathalie Kosciusko-Morizet UMP Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants