2 min de lecture élections municipales

Municipales à Marseille : les comptes de campagnes de Marie-Arlette Carlotti invalidés

L'ancienne ministre socialiste a annoncé que ses comptes de campagne pour les municipales 2014 à Marseille étaient invalidés. D'autres candidats PS sont dans le même cas.

Les comptes de campagnes de l'ex-ministre PS Marie-Arlette Carlotti ont été invalidés. (archives)
Les comptes de campagnes de l'ex-ministre PS Marie-Arlette Carlotti ont été invalidés. (archives) Crédit : AFP / THOMAS SAMSON
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Début septembre, dans un courrier adressé aux têtes de liste de la gauche -sept PS et un EELV-, le rapporteur de la commission nationale des comptes de campagne avait prévenu qu'il demanderait à la CNCCFP le rejet de leurs comptes. En cause, le dépôt au-delà de la date limite -le 30 mai- de comptes rectificatifs, afin de corriger des erreurs. Aucune modification des comptes n'est possible après cette date, rappelait le rapporteur dans ce courrier.

"La CNCCFP vient de m'informer qu'elle ne validait pas mon compte de campagne. Jamais ma probité n'a été mise en cause. Cette décision repose sur la seule faute professionnelle du cabinet d'expert-comptable qui avait la mission de déposer de manière cohérente et légale les 8 comptes des listes Un Nouveau cap pour les Marseillais", a indiqué Marie-Arlette Carlotti dans un communiqué ce lundi 1er décembre. 

Les comptes de Mennucci validés

L'ex-ministre PS a indiqué que d'autres candidats socialistes étaient également dans le collimateur de la Commission des comptes de campagne (CNCCFP). Les comptes de Patrick Mennucci, qui avait conduit la liste PS-EELV lors de ces élections, ont été en revanche validés. Les 5 autres têtes de liste PS visées n'étaient pas immédiatement joignables lundi après-midi, et le candidat EELV Karim Zeribi a indiqué quant à lui ne "pas avoir eu d'information officielle".

"Si je me réjouis que le compte de campagne du secteur de Patrick Mennucci ait été validé, je ne me l'explique pas", ajoute-t-elle. Patrick Mennucci, tête de liste dans le 1er secteur, a pour sa part confirmé à l'AFP que ses comptes avaient été validés en étant rectifiés de 52 euros, l'erreur portant sur une "faible somme".

Faute rejetée sur l'expert-comptable

Marie-Arlette Carlotti explique dans son communiqué avoir été "abusée" par l'expert-comptable qui, selon elle, "s'est autorisé à modifier la présentation" du compte après la date limite de dépôt, "sans même que j'en sois avertie". L'ancienne ministre demande à Patrick Mennucci "de prendre toutes ses responsabilités dans ce qui s'annonce comme une issue abracadabrantesque". "J'ai demandé une réunion dès la semaine prochaine avec le trésorier du PS pour que l'assurance de l'expert-comptable soit mise en oeuvre", a précisé Patrick Mennucci.

Le rejet des comptes de campagne implique le non-remboursement par l'État de quelque 500.000 euros de dépenses et un risque d'inéligibilité pour une durée pouvant aller jusqu'à trois ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
élections municipales Marseille Marie-Arlette Carlotti
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants