2 min de lecture Confidentiels politique

Municipales 2020 : la rumeur d'une candidature Castaner bruisse à Marseille

CONFIDENTIELS RTL - Le nom du délégué général de La République En Marche revient souvent pour se lancer à l'assaut de la cité phocéenne.

Les Confidentiels RTL
Municipales 2020 : la rumeur d'une candidature Castaner bruisse à Marseille - Les Confidentiels RTL
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Voir la suite

On parlait la semaine dernière de Gérald Darmanin qui lorgne la ville de Lille, on parle aujourd'hui de la ville de Marseille et de l'éventualité d'une candidature de Christophe Castaner. L'intéressé jure en privé qu'il n'y pense pas. "Aujourd'hui ce n'est pas mon ambition. J'ai de l'ambition, mais je ne suis jamais sur le coup d'après", m'a-t-il même assuré. Et pourtant, la rumeur court. Alors que, côté France insoumise, le mystère plane toujours sur l'éventualité d'une candidature de Jean-Luc Mélenchon lors des prochaines élections municipales, L'Opinion consacre un article ce lundi 4 décembre aux ambitions de La République En Marche pour la cité phocéenne.

Et si un nom revient autant dans les rangs du parti présidentiel que localement, pour prendre la ville, c'est bien celui de Christophe Castaner, l'actuel délégué général du parti et secrétaire d'État aux relations avec le Parlement. Il est aussi député des Alpes-de-Haute-Provence depuis 2012, et ancien vice-président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Rien ne sera simple pour Castaner

Comme pour alimenter encore un peu plus la rumeur lui-même, il promettait, le 8 novembre dernier dans une interview au site d'info locales GoMet', que la République En Marche se préoccuperait de "construire avec les habitants dans chaque quartier, dans chaque arrondissement de Marseille, un projet d'alternance politique".

Il semblait même poser, dans la même interview, les bases d'une future coalition allant du centre-gauche au centre-droit. "Il y a des points extrêmement positifs dans la municipalité et dans le travail de Jean-Claude Gaudin, mais il y aussi besoin d'un souffle nouveau", disait-il.

Mais rien ne sera simple pour Christophe Castaner. D'abord parce qu'à droite, au contraire, les candidats à la candidature ne manquent pas. Ensuite parce que sa candidature à la tête du conseil régional, fin 2015, n'a pas laissé un souvenir mémorable au sein du PS marseillais. Ni à lui.

C'est d'ailleurs l'argument le plus crédible lorsqu'il veut vous convaincre qu'il ne pense pas aux élections municipales : "Les régionales m'ont un peu marqué quand même". Pour mémoire, il  avait dû retirer sa candidature entre les deux tours pour permettre à la droite de battre la frontiste Marion Maréchal-Le Pen.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés