2 min de lecture Florian Philippot

Municipales 2014 : le Front national se lance dans la campagne, en espérant gonfler son nombre d'élus

DÉCRYPTAGE - Le Front National lance officiellement sa campagne pour les municipales et parie sur de très bons scores. Il faut dire qu'il part de loin, tant il a actuellement peu d'élus en France.

Marine Le Pen réclame l'organisation de législatives anticipées
Marine Le Pen réclame l'organisation de législatives anticipées Crédit : DENIS CHARLET / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Le Front national lance officiellement sa campagne pour les municipales ce samedi 16 novembre. La convention du parti, pour l'instant tenue à huis clos, sera ouverte à la presse dimanche et clôturée dans l'après-midi par un discours de Marine Le Pen. Fort de sa popularité grandissante, et après de bons scores lors de trois élections partielles, dont une victoire à Brignoles, le parti d'extrême droite espère faire une nouvelle percée dans les urnes.

Avec déjà un peu plus de 600 candidats déjà investis selon Paris Match, le FN compte mobiliser les abstentionnistes et surfer sur l'impopularité record de François Hollande. "Nous sommes la force d'espérance aujourd'hui", a assuré samedi le vice-président du FN, Florian Philippot.

Dans une étude publiée en octobre, l'institut Ifop a recensé 77 communes de plus de 4000 habitants où le FN pourrait l'emporter, aux regards de ses résultats lors des législatives de 2012. Un long chemin serait alors parcouru, car le parti est actuellement très peu représenté, que ce soit dans les communes, les régions, les départements où le Parlement. Retour sur les élus du FN.

85 conseillers municipaux

Le FN compte actuellement 85 conseillers municipaux, et espère faire grimper ce chiffre à 1000 lors des élections municipales de 2014, selon Paris Match. En attendant, ils ne sont que 0,016% des 519.417 conseillers municipaux en France. Le parti ne dispose d'aucun maire dans une grande ville.

2 députés, 0 sénateur

À lire aussi
Nicolas Dupont-Aignan et Benoît Hamon ont réalisé des scores en-dessous de leurs espérances. élections européennes
Les actualités de 6h - Européennes : que vont devenir les perdants du scrutin ?

En 2012, le FN a récolté 17,9% des suffrages au premier tour de la présidentielle. Mais aux législatives, il n'a réussi à faire élire que deux députés : Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard.

Le parti a fait son grand retour à l'Assemblée, après n'avoir gagné aucun siège aux législatives de 2002 et 2007. Mais ce retour reste symbolique : ses deux élus représentent que 0,35% des 577 députés français. Le FN estime que le mode scrutin majoritaire à deux tours des législatives le défavorise, et souhaite rétablir la proportionnelle.

Quant au Sénat, où les 348 sénateurs sont désignés par des élus via un scrutin indirect, le Front national n'a aucun représentant. Résultat, son ratio de représentation sur l'ensemble des élus au Parlement est de 0,2%.

3 eurodéputés

Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen et Bruno Gollnish ont été élus aux européennes de 2009. Soit trois eurodéputés, alors que le parti en avait sept auparavant. Sur les 74 eurodéputés français, cela fait un radio de 4%. Le FN espère faire mieux aux européennes de 2014, pour lesquelles il est actuellement en tête des intentions de vote.

111 conseillers régionaux

Lors des élections régionales de 2010, le Front National a remporté 118 sièges. Mais entre ceux qui ont été exclu du parti, comme Alexandre Gabriac, et ceux qui ont démissionné comme Stéphane Durbec, il n'y a plus que 111 conseillers régionaux apparentés FN en 2013. Sur les 1880 conseillers régionaux, cela représente 0,06 % d'élus. Le parti n'a aucun président de conseil régional.

2 conseillers généraux

Depuis sa victoire à Brignoles, Laurent Lopez est devenu le deuxième conseiller général de France. Avant cela, Patrick Bassot, élu dans le Vaucluse, était le seul représentant du parti d'extrême droite dans un conseil général. A noter que ce dernier n'entretient pas de bonnes relations avec son parti depuis que son investiture aux législatives dans son département lui a été refusé.

Sur les 4.030 conseillers généraux en France, le FN n'a donc qu'une part de représentation de 0,05% dans les départements. Il n'a par ailleurs aucun président de conseil général.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Florian Philippot Front national Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7766893167
Municipales 2014 : le Front national se lance dans la campagne, en espérant gonfler son nombre d'élus
Municipales 2014 : le Front national se lance dans la campagne, en espérant gonfler son nombre d'élus
DÉCRYPTAGE - Le Front National lance officiellement sa campagne pour les municipales et parie sur de très bons scores. Il faut dire qu'il part de loin, tant il a actuellement peu d'élus en France.
https://www.rtl.fr/actu/politique/municipales-2014-le-front-national-se-lance-dans-la-campagne-en-esperant-gonfler-son-nombre-d-elus-7766893167
2013-11-16 19:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_BgB6LeWDTDL3efqtAbseg/330v220-2/online/image/2013/1111/7766677369_marine-le-pen-reclame-l-organisation-de-legislatives-anticipees.jpg