1 min de lecture Politique

Municipales 2014 : à Saint-Omer, la mairie fait pression sur les bénéficiaires d'allocations

RÉACTION - L'équipe du candidat de gauche dans la ville de Saint-Omer (Pas-de-Calais) a téléphoné aux bénéficiaires d'une épicerie sociale pour leur dire que leurs prestations étaient menacées s'ils ne votaient pas pour lui.

La mairie de Saint-Omer
La mairie de Saint-Omer Crédit : Flickr/cc/sebuis
Franck Antson - correspondant RTL dans le Nord
Franck Antson et La rédaction numérique de RTL

Avant la fin de la campagne pour les municipales, qui s'achève à minuit vendredi 28 mars, les candidats lancent leurs derniers messages aux électeurs. À Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, l'ultime démarchage porte sur les aides sociales. Le maire sortant, le socialiste Bruno Magnier, est devancé d'un point par le candidat de la droite, François Decoster, et le Front national se maintient au 2e tour. Alors l'élu emploie les grands moyens pour rester.  

Son adjointe aux affaires sociales, Florelle Oboeauf, a fait comprendre aux bénéficiaires de prestations sociales que s'ils ne votaient pas pour le maire sortant, leurs aides seraient menacées.

"Je me permettais de vous appeler (…) pour vous dire d'aller voter ce dimanche pour monsieur Magnier, pour que l'épicerie sociale puisse continuer dans les mêmes conditions, parce que si monsieur Decoster passait, je ne sais pas si ça pourrait continuer et si vous pourriez encore toucher vos prestations", l'entend-t-on dire sur un message téléphonique adressé à un bénéficiaire.

L'élue assume

Contactée par RTL, l'élue assume et ne voit pas trop où est le problème. Selon elle, la droite bat aussi le rappel de son côté. 

À lire aussi
Donald Trump, lors d'une conférence à la Maison Blanche, le 11 août 2020. États-Unis
États-Unis : Trump se dit "surpris" par la décision de Biden de choisir Kamala Harris

"Non ce n'était pas du chantage du tout, c'était un petit rappel. Moi j'ai envie que les gens concernés puissent continuer à bénéficier de l'épicerie sociale", se justifie-t-elle.

Dans le camp d'en face, le candidat de la droite s'insurge : "Je trouve ça répugnant de profiter de la fragilité des certains Audomarois", affirme François Decoster. Il pourrait déposer un recours.

>
Municipales 2014 : À Saint-Omer, le maire sortant menace de couper des prestations si on ne vote pas pour lui Crédit Média : Franck Antson | Durée : | Date :
Lire la suite
Politique Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants