2 min de lecture Michel Rocard

Mort de Michel Rocard : "C'est ma jeunesse qui s'en va" avec son départ, regrette Patrick Kanner

INVITÉ RTL - Le ministre des Sports a combattu l'ancien Premier ministre lorsqu'il est entré au Parti socialiste.

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Mort de Michel Rocard : "C'est ma jeunesse qui s'en va" avec son départ, regrette Patrick Kanner Crédit Image : AFP/L.Bonaventure | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Ludovic Galtier

Les réactions de la classe politique se multiplient après le décès de Michel Rocard ce samedi 2 juillet. Un hommage national sera rendu très prochainement à l'ancien Premier ministre socialiste et théoricien de la "deuxième gauche". Le président François Hollande a salué l'incarnation d'"un socialisme conciliant utopie et modernité" par un "rêveur réaliste". Manuel Valls, issu du rocardisme et ayant travaillé à Matignon auprès de Michel Rocard, a jugé que l'homme à l'origine de son engagement politique incarnait "la modernisation de la gauche et l'exigence de dire la vérité".

Au micro de RTL, Patrick Kanner, ministre des Sports, a regretté qu'avec la disparition de l'homme aux 70 ans de carrière politique, "c'est un peu ma jeunesse qui s'en va parce que j'ai combattu Michel Rocard quand je suis rentré au Parti socialiste (...) Au Congrès de Metz, quand il a fallu choisir entre Rocard et Mitterrand, moi j'ai choisi Mitterrand. Pierre Mauroy, qui est mon père en politique, a choisi Michel Rocard (...) Je dois dire que c'est lui qui avait raison. Quand il a osé parler de social-démocratie avant tous les autres. Manifestement, il traçait le chemin."

"Une bonne dizaine de milliers d'Islandais dans le stade"

L'Euro 2016 est le dossier de l'année pour Patrick Kanner. À moins de 12 heures de la rencontre entre la France et l'Islande en quarts de finale, la pression monte. Les supporters islandais sont attendus très nombreux. "Je pense qu'on aura une bonne dizaine de milliers de supporters islandais dans le stade. Ils sont 30.000 en France. Il y a 22.000 licenciés de foot sur 330.000 habitants en Islande, ça veut dire qu'il y a 6% de la population islandaise qui est licenciée. En France, on doit être autour de 2%."

Sur le plan sportif, Patrick Kanner qualifie cet Euro d'"incroyable". "J'étais à Lille pour voir le match avec les Belges. Les Dragons gallois ont envoyé en enfer les Diables belges." Le ministre des Sports sera au stade ce dimanche avec François Hollande. "Je vous assure que c'est moins le Président que le supporter qui est présent. Il est incroyable d'investissement. Il connaît l'histoire de l'équipe de France de football par cœur.", termine Patrick Kanner, qui tire un bilan "globalement très positif" de cet Euro. "On a aujourd'hui plus de 2 millions de spectateurs qui sont entrés dans les stades. Les fan-zones ont été des éléments de régulation extrêmement positives malgré les critiques."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Michel Rocard Mort Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants