1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Mort d'Abdelhamid Abaaoud : Manuel Valls salue la neutralisation d'"un des cerveaux" des attentats
2 min de lecture

Mort d'Abdelhamid Abaaoud : Manuel Valls salue la neutralisation d'"un des cerveaux" des attentats

Le jihadiste belge a été tué pendant l'assaut des forces de police mercredi 18 novembre à Saint-Denis.

Manuel Valls a confirmé qu'il présenterait lui-même la révision constitutionnelle.
Manuel Valls a confirmé qu'il présenterait lui-même la révision constitutionnelle.
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le Premier ministre a salué la neutralisation du jihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, "l'un des cerveaux" des attentats de Paris et Saint-Denis, au cours de l'assaut de Saint-Denis mercredi 18 novembre au petit matin. Abdelhamid Abaaoud est soupçonné d'avoir participé à l'organisation des six attaques qui ont fait au moins 129 morts et plus de 350 blessés le 13 novembre. 

"Le procureur vient de le confirmer, nous savons aujourd'hui que Abaaoud, le cerveau de ces attentats - l'un des cerveaux car il faut être particulièrement prudent et nous savons les menaces - se trouvait parmi les morts", a déclaré le chef du gouvernement devant les députés réunis à l'Assemblée nationale pour voter la loi sur la réforme de l'état d'urgence. Sous les applaudissements des parlementaires, Manuel Vall a également salué "le travail exceptionnel de nos services de renseignement et de la police".

Incertitudes sur les circonstances de sa mort

Le procureur de la République de Paris François Molins a expliqué que son corps "criblé de balles" a été retrouvé dans l'immeuble de Saint-Denis où des forces spéciales ont mené un assaut musclé mercredi. Il a été identifié "après comparaison de traces papillaires", les empreintes digitales. "On ignore à ce stade si Abbaoud s'est fait ou non exploser", a indiqué le parquet.

Le retour en Europe de cet homme, figure de premier plan parmi les jihadistes francophones partis en Syrie, pose des questions sur les failles dans le dispositif mis en place par les services antiterroristes européens. Condamné en Belgique, il a été présenté mercredi par François Molins comme l'"inspirateur de très nombreux projets d'attentats ou attentats terroristes en Europe".

À lire aussi

Les enquêteurs français avaient été mis lundi 16 novembre sur la piste de sa présence à Saint-Denis grâce à un témoignage, selon François Molins qui avait fait l'objet de "nombreuses vérifications, en particulier téléphoniques et bancaires".

Un deuxième corps à identifier et Salah Abdeslam toujours recherché

Les enquêteurs s'attachent à identifier les restes d'une deuxième personne morte dans l'appartement de Saint-Denis. Les policiers qui sont intervenus pensent qu'il s'agit d'une femme qui a déclenché son gilet d'explosifs. Il pourrait s'agir d'une membre de la famille d'Abdelhamid Abaaoud.

L'un des auteurs présumé des attaques perpétrées en terrasse le 13 novembre, Salah Abdeslam est toujours activement recherché par les forces de l'ordre. Il a disparu entre Cambrai et Bruxelles après un contrôle routier le lendemain des attaques.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/