2 min de lecture UMP

Morano dit non à une proposition "indigne" de Sarkozy et affirme sa liberté de ton

La députée européenne a refusé le poste de secrétaire nationale à la formation professionnelle que lui proposait Nicolas Sarkozy. Une fonction qui aurait constitué un déclassement, selon elle. Elle estime que l'ancien chef de l'État lui a manqué de respect.

Nadine Morano a refusé de figurer dans le nouvel organigramme de l'UMP composé par Nicolas Sarkozy
Nadine Morano a refusé de figurer dans le nouvel organigramme de l'UMP composé par Nicolas Sarkozy Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Entre Nicolas Sarkozy et Nadine Morano, il y a de l'eau dans le gaz. La plus fervente supportrice de l'ancien président ne figure pas dans le nouvel organigramme de l'UMP. Et pour cause. Selon L'Obs, la députée européenne a refusé le poste de secrétaire nationale à la formation professionnelle que lui proposait le nouveau leader du parti. Une fonction qui aurait constitué un déclassement pour celle qui s'est déjà occupée du sujet en tant que ministre entre novembre 2010 et mai 2012 et était jusqu'à présent déléguée générale aux élections du parti d'opposition.

Paris-Match raconte comment son entrevue avec Nicolas Sarkozy au siège de l'UMP a tourné court, en à peine plus d'un quart d'heure, mardi en fin de journée. "Je n'ai pas déploré la guerre des chefs pour subir la bataille des petits chefs", a-t-elle lâché à son mentor, qui l'aurait accueilli "très énervé" et lui aurait "hurlé dessus en lui rappelant qu'il l'avait faite ministre", raconte un témoin cité par l'hebdomadaire.

Une proposition indigne de sa fidélité

Loin de se démonter, l'eurodéputée a confié à son retour à Bruxelles les raisons de son refus. Pour elle, il s'agit tout simplement d'une injustice. "Nicolas m'a proposé de devenir secrétaire nationale à la formation professionnelle et à l'apprentissage. Je lui ai répondu : 'C'est une plaisanterie, c'est indigne, scandaleux, une manque de respect à mon égard'", rapporte Paris-Match. 

Elle aurait alors rappelé à l'ancien chef de l'État que la première fois qu'elle avait été secrétaire nationale remonte à 2002, par le biais d'Alain Juppé. "Me proposer un tel déclassement, c'est tout le contraire de ce que tu as promis dans ta campagne, à savoir récompenser le courage, le travail et le mérite".

À lire aussi
Jean-Claude Gaudin le 7 avril 2015 au Sénat. Jean-Claude Gaudin
Jean-Claude Gaudin placé sous le statut de témoin assisté

La Lorraine aurait également fait remarquer à Nicolas Sarkozy qu'avec seulement quatre femmes pour dix-sept hommes, la parité n'était pas respectée dans le nouvel organigramme de l'UMP. Surtout, elle n'aurait pas supporté l'idée d'être placée sous la direction de Nathalie Kosciusko-Morizet, nouvelle numéro 2 du parti, avec qui elle entretient des relations tumultueuses et qu'elle surnomme même "la coqueluche sur échasse", rappelle Paris-Match.

Son soutien à Sarkozy n'est plus automatique

Fidèle parmi les fidèles de Nicolas Sarkozy, Nadine Morano a défendu son champion tout au long de la campagne pour la présidence de l'UMP. Mais, par petites touches, elle s'est aussi autorisée une certaine liberté de ton. Comme lorsqu'elle a suggéré dans Le Monde qu'avec une autre organisation, l'UMP n'aurait jamais perdu en 2012, en regrettant que la présidence de l'UMP ait été confiée à Jean-François Copé. 

Elle n'avait également pas hésité à le tacler lorsqu'il avait défendu l'abrogation de la loi Taubira. Jusqu'à affirmer sur RTL à la fin du mois de novembre que son soutien à Nicolas Sarkozy pour la primaire de 2017 n'était pas automatique et à exprimer tout le bien qu'elle pense de son rival Alain Juppé, "un homme d'État" pour lequel elle a "beaucoup d'estime". De là à franchir le Rubicon en le ralliant pour la primaire ? "Ce n'est pas la question aujourd'hui. La seule qui m'intéresse est comment sortir ce pays de la mouise", tranche-t-elle dans Paris-Match.

>
Nadine Morano : "Il n'y a pas de courant sarkozyste à l'UMP" Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTL | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
UMP Nadine Morano Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775830306
Morano dit non à une proposition "indigne" de Sarkozy et affirme sa liberté de ton
Morano dit non à une proposition "indigne" de Sarkozy et affirme sa liberté de ton
La députée européenne a refusé le poste de secrétaire nationale à la formation professionnelle que lui proposait Nicolas Sarkozy. Une fonction qui aurait constitué un déclassement, selon elle. Elle estime que l'ancien chef de l'État lui a manqué de respect.
https://www.rtl.fr/actu/politique/morano-dit-non-a-une-proposition-indigne-de-sarkozy-et-affirme-sa-liberte-de-ton-7775830306
2014-12-10 17:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gZfA78IzdBFgFvts9nHYsA/330v220-2/online/image/2014/1210/7775831057_nadine-morano-a-refuse-de-figurer-dans-le-nouvel-organigramme-de-l-ump-compose-par-nicolas-sarkozy.jpg