1 min de lecture Vidéo

Montebourg, Juppé : "C'est la saison des boute-en-train", s'amuse Nicolas Domenach

REPLAY - REPLAY / BILLET - Le journaliste note qu'à droite comme à gauche, les fringants outsiders à la présidentielle s'activent déjà à côté des prétendants déclarés.

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL
>
Montebourg, Juppé : "C'est la saison des boute-en-train", s'amuse Nicolas Domenach Crédit Image : Maxime Villalonga | Crédit Média : Nicolas Domenach | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

"Les boute-en-train dans les haras, ce sont les chevaux qui échauffent les juments avant que n'interviennent les étalons", rappelle d'entrée Nicolas Domenach. À ses yeux, "il en sera de même pour la saillie présidentielle : les fringants prétendants vont s'activer et tenter de prendre la place des pur-sang". Ils y mettent d'autant plus d'énergie que les Français ne veulent pas d'un remake de 2012 avec ses "chevaux de retour" (Hollande, Sarkozy, Mélenchon) "dont ils sont revenus".

Dans toutes les familles politiques, les ambitieux piaffent. "À droite, les quadras se bousculent, mais les anciens  aussi se posent des licols", décrypte le journaliste. Il cite Alain Juppé ou François Fillon. "À gauche aussi, les impatients tapent du sabot". Ainsi au PS Arnaud Montebourg ou Dominique Strauss-Kahn.

Reste à savoir si, comme le veut la logique, les boute-en-train s'effaceront le moment venu devant les impétrants ? "D'autant plus que les mâles réputés dominants ne l'emportent pas à tout coup", prévient Nicolas Domenach.

Souvenez-vous de Ségolène Royal qui avait écrabouillé les beaux messieurs socialistes en 2005

Nicolas Domenach
Partager la citation
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Polémique Alain Juppé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants