1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Montebourg, Bachelot, Besson : les reconversions des ex-ministres
3 min de lecture

Montebourg, Bachelot, Besson : les reconversions des ex-ministres

Après l'annonce de l'arrivée d'Arnaud Montebourg au sein de la direction d'Habitat ce jeudi 19 mars, retour sur les autres reconversions plus ou moins originales des anciens ministres français.

Arnaud Montebourg au salon du Made in France, à Paris, le 16 novembre 2014
Arnaud Montebourg au salon du Made in France, à Paris, le 16 novembre 2014
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
James Abbott
James Abbott

Il y a une vie après la politique. Et Arnaud Montebourg (ex-PS) l'a bien rappelé ce jeudi 19 mars. L'ancien ministre du Redressement productif va devenir vice-président du conseil d'administration de la chaîne d'ameublement française Habitat. Il avait fait du "made in France" sa marque de fabrique durant son temps à Bercy. Et malgré son départ de la politique en démissionnant du gouvernement de Manuel Valls en août 2014, il reste dans cette lignée avec cette annonce surprenante.

Mais la reconversion la plus originale d'un ministre reste certainement celle de Roselyne Bachelot (ex RPR, UMP). Ministre de la Santé et des Sports sous Nicolas Sarkozy, ministre de l'Écologie sous Jacques Chirac, elle est devenue chroniqueuse à la télévision.

Elle a fait ses premiers pas dans l'émission Le Grand Huit en compagnie notamment d'Audrey Pulvar et Laurence Ferrari sur D8. Elle a ensuite présenté le journal télévisé de la mi-journée sur D8, a tenu une chronique hebdomadaire sur i>Télé et est apparue fréquemment dans l'émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon posteElle a fait de l'excentricité sa marque de fabrique, et est plutôt habituée aux dérapages, contrôlés ou non.

L'ancien Premier ministre sous Jacques Chirac, Dominique de Villepin (ex-RPR, UMP), est quant à lui devenu avocat d'affaires. Une profession qu'il exerce sans en avoir passé l'examen, un avantage qui était offert aux anciens ministres avant d'être supprimé par Christiane Taubira en 2012.

À lire aussi

Ministre du Commerce au sein du gouvernement de Dominique de Villepin de 2005 à 2007, Renaud Dutreil (ex-UMP) a annoncé qu'il quittait la politique en août 2008 pour prendre la présidence de la filiale américaine du groupe de luxe français LVMH (Louis Vuiton Moët Hennessy). Il a quitté cette fonction en juin 2012 et a ensuite racheté en 2014 l'entreprise d'eaux minérales Jolival en Charente.

Renaud Dutreil (à droite), ancien ministre, a racheté Jolival en 2014
Renaud Dutreil (à droite), ancien ministre, a racheté Jolival en 2014
Crédit :

L'ancien socialiste Éric Besson, ministre de l'Immigration de la deuxième version du gouvernement de François Fillon sous Nicolas Sarkozy, s'est retiré du monde politique suite à la défaite de ce dernier aux présidentielles de 2012. Il a un temps envisagé de s'engager dans le club de football du Havre, et gère maintenant sa société "Éric Besson Consulting". Il est également resté maire de la petite commune de Donzère (Drôme) depuis 1995.

Thierry Breton, ancien ministre de l'Économie entre 2005 et 2007, s'est consacré entièrement au secteur privé en devenant professeur à Harvard en 2007, puis PDG du groupe de services numériques Atos depuis 2009 et président du conseil d'administration de Bull, une entreprise d'informatique.

Jean-Louis Borloo, le 6 mai 2013
Jean-Louis Borloo, le 6 mai 2013
Crédit : AFP

D'autres ministres retraités de la politique sont tout de même restés proches de la vie publique. C'est le cas de Jean-Louis Borloo (ex-Parti radical, UDI) qui avait quitté la vie politique pour raisons de santé et a ensuite créé une fondation pour favoriser l'accès à l'électricité en Afrique.

Ministre de la Culture entre 2007 et 2009, Christine Albanel (ex-UMP) a intégré le groupe France Télécom en 2010 dans la branche communication, et est aujourd'hui directrice de la fondation Orange. Mais elle n'a pas totalement quitté la politique et a annoncé son soutien à Alain Juppé le 11 mars dernier.

Avocat de formation, Alain Madelin (ex-UDF, UMP) est quant à lui resté proche du domaine économique après avoir quitté la politique en 2007. L'ancien ministre de l'Industrie a co-fondé Latour Capital, un fonds de placements financiers, et est devenu administrateur de Rentabiliweb, une holding belge spécialisée dans la monétisation des audiences internet.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/