1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Mode islamique : "Je suis souvent d'accord avec Élisabeth Badinter", assure Anne Hidalgo
1 min de lecture

Mode islamique : "Je suis souvent d'accord avec Élisabeth Badinter", assure Anne Hidalgo

REPLAY / INVITÉE RTL - Anne Hidalgo, la maire de Paris, se dit "un peu heurtée" par les marques de prêt-à-porter qui se lancent dans la mode islamique.

Anne Hidalgo, invitée de RTL le 5 avril 2016
Anne Hidalgo, invitée de RTL le 5 avril 2016
Crédit : Romain Boé / Sipa Press / RTL
Mode islamique : Anne Hidalgo est "d'accord avec Élisabeth Badinter"
08:12
Anne Hidalgo : "Je suis souvent d'accord avec Élisabeth Badinter"
08:38
Julien Absalon
Julien Absalon

Élisabeth Badinter reçoit un nouveau soutien de poids sur son appel au boycott des marques de prêt-à-porter qui mettent en vente des vêtements islamiques. Invitée de RTL, mardi 5 avril, Anne Hidalgo affirme être "souvent d'accord avec Élisabeth Badinter, notamment sur ses positions féministes" et confie être quelque peu dérangée par le choix de ces marques qui décident de lancer des voiles islamiques. "C'est vrai que je suis un peu heurtée quand je vois ces modes-là", reconnaît la maire de Paris.

L'élue socialiste en profite pour rappeler être en accord total avec "la loi très claire sur l'interdiction des signes religieux à l'école et aussi sur le fait qu'il y a une interdiction de porter des vêtements qui cachent le visage complètement". Elle ajoute cependant qu'il y a "aussi une liberté d'autres pays de s'organiser différemment".

Manuel Valls très critique contre le voile

Dans une interview au journal  Le Monde, publiée samedi 2 avril, Élisabeth Badinter avait appelé les femmes à boycotter les marques telles que H&M, Uniqlo, Dolce & Gabbana et Marks & Spencer qui ont décidé de se lancer dans la mode islamique. "Je pense même que les femmes doivent appeler au boycott de ces enseignes (...) En l’espace de dix ans, de nombreuses filles des quartiers se sont mises à porter le voile en France. "Révélation divine ? Non, montée de la pression islamique".

Ce soutien d'Anne Hidalgo s'ajoute à celui de Manuel Valls. Lors d'une table ronde, lundi 4 avril, le Premier ministre a déclaré que le voile ne représentait pas "un phénomène de mode" mais un "asservissement de la femme".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/