1 min de lecture Détournement de fonds publics

Mise en cause du sénateur Henri de Raincourt sur sa déclaration de patrimoine

Des "doutes sérieux" ont été soulevés par la haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) au sujet de la déclaration de patrimoine de Henri de Raincourt.

Henri de Raincourt, le sénateur de l'Yonne
Henri de Raincourt, le sénateur de l'Yonne Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

Le sénateur Les Républicains de l'Yonne et ex-ministre des Relations avec le Parlement, de Nicolas Sarkozy, est mis en cause par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Ce lundi 11 juillet, elle a annoncé saisir la justice en raison d'un "doute sérieux" sur ses déclarations de revenus. "La Haute autorité estime, au regard des différents éléments dont elle a connaissance, qu’il existe en l’état un doute sérieux quant à l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité de ses déclarations, du fait de l’omission d’une partie substantielle des revenus perçus par M. de Raincourt à l’époque notamment de ses fonctions ministérielles", a-t-elle précisé. C'est pour cette raison qu'elle a décidé de transmettre l'ensemble du dossier au parquet de Paris. Ce sera ensuite à ce dernier de décider s'il envisage d'ouvrir ou non une enquête judiciaire. 

Des investigations avaient déjà été menées au Sénat le 23 mai dernier en raison de soupçons de détournements de fonds publics au profit de certains sénateurs Les Républicains. Henri de Raincourt avait été mis en cause pour des fonds perçus notamment lorsqu'il était ministre. Il avait reconnu avoir perçu 4.000 euros par mois versés depuis un compte au nom de son groupe politique. Pour se justifier il avait évoqué "des aides et des soutiens pour une activité parlementaire". En outre, l'ex-ministre avait expliqué que ces sommes d'argent correspondaient à une ancienne activité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Détournement de fonds publics Justice Les Républicains
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants