1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Ministère de la Santé : un haut fonctionnaire claque la porte
1 min de lecture

Ministère de la Santé : un haut fonctionnaire claque la porte

Selon Thomas Dietrich, ex-responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé, "la démocratie dans le domaine de la santé n’est qu’une vaste mascarade".

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé.
Le ministère des Affaires sociales et de la Santé.
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Geoffroy Lang
Journaliste

Il aura tenu moins d’un an à la tête du Secrétariat général de la Conférence nationale de santé. Dans une lettre de démission aux allures de réquisitoire, Thomas Dietrich a signifié son départ à son supérieur hiérarchique Benoît Vallet, le Directeur général de Santé, comme le révèle Le Parisien dimanche 21 février. "Permettez-moi, monsieur le directeur général, l’ultime honneur de ne pas vous saluer", conclut le démissionnaire avant de signer "Thomas Dietrich, ex-responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé de mars 2015 à février 2016".

Le haut fonctionnaire a joint un document de 28 pages à sa lettre de démission, où il explique les raisons qui l’ont conduit à quitter avec fracas la Conférence nationale de santé. Cette instance, créée en 2004 et constituée de 120 représentants de l’ensemble du monde de la santé (usagers, professionnels du soin, élus, chercheurs, assureurs, laboratoires) pour donner informer et éclairer le ministère et les parlementaire. Thomas Dietrich accuse le ministère de la Santé de ne prêter aucune attention aux débats et aux avis de la société civile en matière de santé publique : "La démocratie dans le domaine de la santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les politiques".

Ce haut cadre ministériel, issu de Sciences Po, accuse le gouvernement d’avoir été trop frileux ou calculateur sur la vaccination, la fin de vie ou encore l’e-santé. Thomas Dietrich dénonce les pressions exercées par sa hiérarchie, Benoît Vallet mais aussi le cabinet de Marisol Tourraine, lorsque ses comptes rendus allaient à l’encontre des positions du gouvernement. Il fait d’ailleurs remarquer le budget de la Conférence nationale de Santé a été inexplicablement réduit.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/