1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Migrants : "On ne peut pas laisser les gens errer dans les rues", dit Rachida Dati
1 min de lecture

Migrants : "On ne peut pas laisser les gens errer dans les rues", dit Rachida Dati

REPLYA / INVITÉE RTL - La députée européenne critique la politique de Manuel Valls qui "saccage" le travail entrepris par Bernard Cazeneuve.

Rachida Dati, invitée de RTL, le 12 juin 2015
Rachida Dati, invitée de RTL, le 12 juin 2015
Crédit : Alice Beckel / RTL.fr
Rachida Dati : "Manuel Valls a pris la grosse tête"
00:08:09
"Manuel Valls a pris la grosse tête", juge Rachida Dati
00:08:05
Marie-Pierre Haddad

Une centaine de migrants qui occupaient une caserne désaffectée à Paris ont été évacués par la police, jeudi 11 juin. Conduits vers des centres d'hébergement, ils pourront y rester "jusqu'en début de semaine prochaine", a indiqué la mairie de Paris. Anne Hidalgo s'est dite favorable à la création d'un centre d'accueil pour les migrants dans la capitale.

Selon Rachida Dati, cette "proposition ne gère qu'une conséquence. C'est un sujet qui n'est pas national mais européen et qui existe depuis longtemps. Il a été très mal traité par l'Europe pendant longtemps. Ils se sont mis au boulot et ont fait des propositions très claires et que j'ai approuvé". Elle préconise de suivre le modèle allemand "on ne peut pas laisser les gens errer dans les rues. En Allemagne, vous faites un dépôt de demande d'asile et on vous localise quelque part. Si vous n'y restez pas, vous perdez ce bénéfice de demande d'asile".

Le travail de "terrain et de fond" de Bernard Cazeneuve

La députée européenne salut le travail entrepris par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. "Il fait un travail de terrain et de fond. Il consulte et il s'est engagé sur la réforme de la procédure d'asile". Manuel Valls avait décidé de rejeter la proposition faite par l'Europe concernant l'instauration de quotas. "Je ne sais pas ce qui a pris au premier ministre qui a voulu faire un coup de communication comme habitude. On renvoie les propositions européennes aux égoïsmes nationaux. Son seul fait d'armes est la circulaire qui assouplit tous les systèmes de régularisation", estime Rachida Dati.

Cette mesure a eu pour effet de faire "un appel d'air en terme de régularisation sans trier, au titre de l'asile ou non. Bernard Cazeneuve essaye de s'atteler au boulot et il lui saccage au passage. Aujourd'hui, le sujet est de pouvoir traiter ceux qui sont éligibles au titre d'asile et ceux qui ne le sont pas soient reconduits dans leur pays".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.