2 min de lecture Migrants

Migrants : "Madame Le Pen n'a aucune solution" selon la maire de Calais

REPLAY - INVITÉE RTL - La maire de Calais a indiqué sur "RTL" qu'elle était soulagée par l'ouverture d'un centre de réfugiés annoncée par Manuel Valls.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
Migrants : "Madame Le Pen n'a aucune solution" selon la maire de Calais Crédit Image : DOMINIQUE FAGET / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et Christophe Pacaud

Manuel Valls a annoncé lundi 31 août la construction d'un camp humanitaire à Calais "en 2016". Pour Natacha Bouchart, la maire de la ville, "ce projet peut changer les choses." Elle précise sur l'antenne de RTL que le terrain "a été mis à disposition il y a un an". Pour l'élue, "il est important de créer ce centre" car "La Jungle" renvoie une image dramatique proche du "bidonville."
 
Cette construction permettra de sécuriser les migrants, la population, mieux gérer la vie dans les camps de réfugiés, et permet à terme de combattre les réseaux de passeurs."C'est une vraie avancée". C'était important d'obtenir l'accord.

Madame Le Pen n'a aucune solution pour nous apporter aide et conseil

Natacha Bouchart, maire de Calais
Partager la citation

"Je n'ai pas envie qu'on associe la ville de Calais à un aspect humanitaire qui n'est pas digne", insiste Natacha Bouchard. Devant le risque de revoir un nouveau Sangatte, la maire se veut rassurante. "Sangatte n'était pas un centre de réfugiés, Sangatte était un lieu dans une stratégie européenne qui n'existait pas", rappelle-t-elle à propos de l'endroit fermé en 2002. La maire Les Républicains se félicite que le camp fasse désormais partie d'une stratégie "globale", européenne et internationale.

"Ça fat maintenant plus d'un an que je me bats pour obtenir ce centre réfugiés, confie-t-elle, précisant que les Calaisiens "souffrent" de la situation depuis plus de 15 ans. "On ne peut pas continuer à absorber cette misère, cette image de bidonville", a déclaré Natacha Bouchart.

Si l'objectif annoncé par Manuel Valls est d'ouvrir le camp de réfugiés dans 4 mois, la maire de Calais pense que "ce serait un exploit". Elle estime aussi "qu'il est important aussi que Calais ne soit pas le seul centre de réfugiés en France". Il en faut d'autres au niveau national et dans les pays d'Europe. Tout ceci visant à assurer "l'humanité" et la "fermeté"

À lire aussi
L'aéroport d'Athènes en Grèce Athènes
Athènes : à l'aéroport, des migrants syriens se font passer pour des volleyeurs

Revenant sur les propos de Marine Le Pen qui estime que Manuel Valls a sacrifié Calais, Natacha Bouchart exprime un profond désaccord avec la présidente du Front national. "Manuel Valls est un homme pragmatique et lucide. Madame Le Pen n'a aucune solution pour nous apporter aide et conseil, elle ne l'a jamais fait", selon l'élue. "Quand les élus disent la vérité, le Front national tombe parce qu'il n'a plus de discours pour faire peur aux uns ou aux autres", rétorque-t-elle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Invité du jour Calais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants