3 min de lecture Immigration

Migrants : "Il y a une vraie hypocrisie à dire que la France se comporte mal", juge Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - Tout change, rien ne change. Hier c'était la droite qui était aux manettes ; aujourd'hui, c'est la gauche. Mais on ne sait toujours pas gérer la politique migratoire.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
Migrants : "Il y a une vraie hypocrisie à dire que la France se comporte mal", juge Alba Ventura Crédit Image : Alba Ventura | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

La polémique gronde à gauche sur les expulsions de migrants à Paris. Les communistes et les Verts se disent révoltés. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, dénonce la "démagogie" de ceux qui critiquent. Les images sont toujours pénibles. C'est toujours insupportable de voir des gens malheureux qui ont déjà échoué sur les rivages de la France par détresse et qui se retrouvent entassés, puis évacués. Ce sont des drames de la misère.

Souvenez-vous de ces images terribles de Rom évacués à bord d'une rame spéciale de tramway en Seine-Saint-Denis, en 2011. C'était tout près de Bobigny, qui avait été l'un des lieux de déportation pendant la Seconde Guerre mondiale.

Au-delà de l'image, une réalité

Forcément dès qu'une évacuation policière se produit, on y voit d'abord le côté inhumain de la procédure. Mais au-delà de l'image, il y a une réalité : on ne peut pas laisser se constituer des campements et des bidonvilles, n'importe où de manière sauvage.

Aucun maire, qu'il soit de droite ou de gauche, ne veut d'un Sangatte dans sa ville

Alba Ventura
Partager la citation
À lire aussi
Donald Trump, lors d'un discours sur les accords avec le Mexique, le 5 juin 2019 Donald Trump
Trump appelle des élues démocrates du Congrès à "retourner" d'où elles viennent

"Démagos" et "irresponsables", les communistes et les écologistes ? Ils sont surtout idéalistes. Ils sont dans l'utopie. Ils pensent que l'on peut vivre dans un monde merveilleux en accueillant tout le monde. Mais aucun maire, qu'il soit de droite ou de gauche, ne veut d'un Sangatte dans sa ville.

On peut évoquer le cas de Martine Aubry qui, en tant que présidente de la communauté urbaine de Lille, avait fait saisir la justice pour une expulsion de Roms en 2010. La lettre de la communauté urbaine parlait de "violation de terrain privé" et de "danger pour la population".
N'oublions pas de rappeler que les communistes, un beau jour de veille de Noël en 1980 à Vitry, avaient fait évacuer un foyer Sonacotra d'immigrés maliens à coups de bulldozer. À l'époque, il fallait empêcher que se constituent des ghettos dans les banlieues ouvrières, déjà touchées par la pauvreté.

Toujours les mêmes polémiques

Cela va faire vingt ans qu'on a évacué l'église Saint-Bernard à Paris. C'était les mêmes polémiques à l'époque. Sauf qu'avant c'était la droite qui était au pouvoir, et aujourd'hui c'est la gauche. On est plus de vingt-cinq ans après les propos de Michel Rocard, qui disait : "On ne peut pas héberger toute la misère du monde. La France doit rester une terre d'asile politique. Nous sommes signataire de la Convention de Genève, qui prévoit de donner accueil à tous ceux dont les libertés d'expression ou dont les opinions sont réprimées sur place, mais pas plus".

Les paroles de l'ancien premier ministre sont toujours d'actualité. À cette époque d'ailleurs, Manuel Valls était au cabinet de Michel Rocard à Matignon. Qu'est-ce qui a changé ? Rien. Aujourd'hui, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve ne font qu'appliquer la loi.

Mais on a toujours un problème d'accueil. On a un problème de gestion de l'immigration. Cela ne va pas s'arranger quand on sait que plus de 100.000 migrants sont arrivés en Europe depuis le 1er janvier dernier.

On n'avance pas avec de l'idéologie sur des sujets à la fois pratiques et humains

Alba Ventura
Partager la citation

Alors c'est bien joli de dire "J'ai mal à ma France", comme l'a fait Pierre Laurent, le patron des communistes. Mais c'est tellement facile. Il y a une vraie hypocrisie à dire que la France se comporte mal, alors que ces gens, personne ne les veut dans son jardin. C'est ça la vérité, et c'est le problème de la France depuis quarante ans.

Seulement, on n'avance pas avec de l'idéologie sur des sujets à la fois pratiques et humains.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration Gouvernement Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778668669
Migrants : "Il y a une vraie hypocrisie à dire que la France se comporte mal", juge Alba Ventura
Migrants : "Il y a une vraie hypocrisie à dire que la France se comporte mal", juge Alba Ventura
REPLAY / ÉDITO - Tout change, rien ne change. Hier c'était la droite qui était aux manettes ; aujourd'hui, c'est la gauche. Mais on ne sait toujours pas gérer la politique migratoire.
https://www.rtl.fr/actu/politique/migrants-il-y-a-une-vraie-hypocrisie-a-dire-que-la-france-se-comporte-mal-juge-alba-ventura-7778668669
2015-06-10 09:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NqmZGt1sUThW3k2mnrRSSg/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346845_alba-ventura.jpg