1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Migrants : à quoi ressembleront les nouveaux centres promis par Collomb ?
2 min de lecture

Migrants : à quoi ressembleront les nouveaux centres promis par Collomb ?

Le ministre de l'Intérieur a annoncé lundi 31 juillet l'ouverture dans la région Hauts-de-France, de deux centres d'hébergement pour migrants d'un nouveau type.

Des migrants font la queue pour quitter la "Jungle" de Calais le 24 octobre 2016.
Des migrants font la queue pour quitter la "Jungle" de Calais le 24 octobre 2016.
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Marie Zafimehy

Les effets de la décision du Conseil d'Etat ne se sont pas fait attendre. Après l'injonction faite par les juges de la plus haute juridiction du pays à l'Etat de garantir un accueil digne des migrants, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé la création de deux centres d'hébergement d'un genre nouveau : ils associeront accueil et étude de la situation des demandeurs d'asile.

Ces Centres d'Accueil et d'Etudes de Situation (CAES) s'inscrivent la lignée du plan gouvernemental annoncé le 12 juillet, et permettront selon le ministre d'accélérer "des situations  administratives des personnes prises en charge permettant d’orienter chaque personne vers une solution adaptée à sa situation". L'Etat espère ainsi dégager 300 places destinées à accueillir les migrants ayant renoncé à traverser la Manche pour se rendre au Royaume-Uni.

Un nouveau type de structure dans deux centres déjà existants

Jusqu'à présent il existait deux types de centres d'aide aux migrants : les Centres d'Accueil et d'Orientation (CAO) pour leur accueil et les Centres d'Etudes des Situations Administratives (CESA) pour la gestion de leurs demandes d'asiles. Les nouveaux centres regrouperont ces deux types de structure dans un même endroit. Deux centres d'accueil déjà existants seront ainsi transformés. Il s'agit de l'abbaye cistercienne de Belval, à Troisvaux dans le Pas-de-Calais et de l’hôtel Formule 1 Bailleul situé dans le département du Nord.

Auparavant les migrants devaient obligatoirement disposer d'un hébergement pour prétendre au droit d'asile dans un CESA - situé d'ordinaire dans les bâtiments de la préfecture de police. Avec ces nouveaux centres le gouvernement souhaite, avec l'aide des associations présentes sur place, conduire les migrants de Calais en bus directement dans un CESA où leur demande d'asile sera étudiée, évitant ainsi l'étape de "pré-accueil" nécessaire.

Une réaction à la décision du Conseil d'Etat

À lire aussi

Plus tôt dans la journée de lundi, le Conseil d'Etat avait rendu une décision dans laquelle il jugeait : "les conditions de vie des migrants révèlent une carence des autorités publiques". Dans un communiqué la plus haute juridiction administrative du pays estimait que les migrants étaient ainsi exposés à "des traitements inhumains ou dégradants" portant "une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale".

Le gouvernement a donc décidé d'agir tout "en maintenant l’objectif (...) d’éviter la reconstitution de campements", a précisé Gérard Collomb. A la décision de créer des CESA s'ajoute celle de fournir des toilettes, douches et points d'eau aux migrants, une décision aussitôt rejetée par la maire de Calais, Natacha Bouchart. "Je ne puis accepter de mettre en place des installations qui réuniraient à nouveau les conditions de création de campements, de bidonvilles, et de points de fixation", a-t-elle écrit dans un post Facebook publié dans la soirée de lundi.

Du côté des organisations humanitaires, l'association l'Auberge des Migrants nuance l'ouverture des deux centres de Belval et Bailleul : selon son compte Twitter, le gouvernement a "juste prévu de les agrandir visiblement".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.