1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Migrants à Calais : Paris et Londres en font une "priorité absolue" dans une déclaration commune
2 min de lecture

Migrants à Calais : Paris et Londres en font une "priorité absolue" dans une déclaration commune

Les ministres de l'Intérieur français et britannique affichent leur solidarité sur le brûlant dossier des migrants dans une déclaration commune publiée par le "JDD".

Bernard Cazeneuve et Theresa May, en août 2014
Bernard Cazeneuve et Theresa May, en août 2014
Crédit : LEON NEAL / AFP
Claire Gaveau & AFP

Si Xavier Bertrand accusait l'Angleterre de ne pas avoir "pris la mesure de l'ampleur de la gravité du problème" des migrants, Bernard Cazeneuve et son homologue britannique assurent le contraire. Dans une déclaration commune, publiée par le JDD dimanche 2 août, les ministres de l'Intérieur assurent avoir pris "la pleine mesure du désespoir des migrants qui cherchent à franchir la trentaine de kilomètres" séparant la France et l'Angleterre.

Alors que dix réfugiés sont morts depuis le début du mois de juin en essayant de traverser la Manche, Paris et Londres ont affirmé que la question des migrants était une "priorité absolue". "Les choses sont claires : mettre fin à cette situation est une priorité absolue. Nos deux gouvernements sont déterminés à y parvenir, et à y parvenir ensemble", affirment Bernard Cazeneuve et Theresa May, qui se sont rencontrés mardi à Londres. Une réunion au cours de laquelle, le gouvernement britannique avait annoncé une rallonge de 10 millions d'euros pour renforcer la sécurité de l'Eurotunnel, à Coquelles, cible de plusieurs milliers de tentatives d'intrusion ces derniers jours. 

3.000 migrants présents à Calais

Les passeurs commettent un acte criminel en faisant venir à Calais des migrants dont ils savent qu'ils ne pourront aller plus loin

Bernard Cazeneuve et Theresa May

Entre les 120 renforts policiers annoncés et la construction de nouvelles clôtures, les deux ministres ont affirmé que les mesures allaient "dans le même sens" et envoyaient "un signal fort". "Nos frontières sont sûres, et les passeurs commettent un acte criminel en faisant venir à Calais des migrants dont ils savent qu'ils ne pourront aller plus loin", clament les deux ministres dans la déclaration. 

Mais face à cette question, Bernard Cazeneuve et Theresa May appellent aussi l'Europe à réagir alors que la situation à Calais ne concerne pas "seulement nos deux pays". "Nombre de migrants présents à Calais pour tenter de rallier le Royaume-Uni sont en effet passés par l'Italie, la Grèce ou d'autres pays encore. La France n'est pour eux qu'un pays de transit", ont-ils précisé. Selon eux, "toute réponse pérenne aux pressions migratoires repose sur la réduction du nombre de personnes qui quittent l'Afrique pour rejoindre l'Europe pour des raisons économiques". Aujourd'hui, 3.000 migrants seraient présents à Calais en attente de pouvoir passer de l'autre côté de la Manche. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/