3 min de lecture Politique

Même en retrait, Jacques Chirac fait toujours de la politique

DÉCRYPTAGE - L'ancien président de la République se fait discret depuis qu'il a quitté l'Élysée. Ce qui ne l'empêche pas d'afficher sa proximité avec les rivaux de Nicolas Sarkozy à chacune de ses apparitions.

François Hollande et Jacques Chirac lors de la remise des prix de la Fondation Chirac au Quai Branly vendredi 21 novembre 2014
François Hollande et Jacques Chirac lors de la remise des prix de la Fondation Chirac au Quai Branly vendredi 21 novembre 2014 Crédit : AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et Benjamin Hue

Sa présence n'est jamais banale. Jacques Chirac a assisté à la remise des prix de sa fondation au musée du Quai Branly vendredi 21 novembre. Comme en 2013, l'ex-Président s'est affiché avec l'actuel chef de l'État, François Hollande. Si ce dernier ne lui a pas donné le bras comme l'an dernier, il n'a pas manqué de saluer son prédécesseur et s'est entretenu avec lui dans une loge quelques minutes avant de rentrer dans la salle sous une salve d'applaudissements.

Un autre invité de marque était présent pour l'occasion. Maître de cérémonie, comme l'année passée, son fidèle lieutenant et ami Alain Juppé a remis le prix à la blogueuse tunisienne Amira Yahyaoui, rappelant au pupitre, toute sa fidélité et son admiration envers Jacques Chirac. 

En s'affichant au côté de deux personnalités politiques pour lesquelles il n'a jamais caché son affection, Jacques Chirac rappelle la proximité qui le lie à ceux qui apparaissent comme les principaux rivaux de Nicolas Sarkozy dans la course à l'Élysée et confirme que sa présence, même affaibli, à 82 ans, n'a rien d'anodine.

Les rivaux de Sarkozy sont ses amis

Retiré de la vie politique depuis qu'il n'est plus président, Jacques Chirac distille ses sorties, physiques ou médiatiques, au compte-goutte. Et chacune d'entre elles ont une résonance particulière, à l'exception peut-être de son petit bain de foule en terrasse du Sénéquier à Saint-Tropez en octobre 2013.

À lire aussi
Le président de la République Emmanuel Macron et le Premier ministre Édouard Philippe en mai 2019 sondage
La popularité d'Emmanuel Macron recule alors que celle d'Édouard Philippe remonte

Surtout, elles lui permettent de se détacher pour de bon de son successeur, qui fut pour lui un encombrant ministre de l'Intérieur, et de lui mettre des bâtons dans les roues. 

Après l'avoir soutenu du bout des lèvres en 2007, Jacques Chirac dresse en 2011 un portrait cassant de Nicolas Sarkozy dans le second tome de ses mémoires, intitulé Le temps présidentiel. Il le décrit comme un homme "nerveux, impétueux, débordant d'ambition, ne doutant de rien et surtout pas de lui-même"

Juppé n'ira pas alors je peux dire que je voterai Hollande

Jacques Chirac, en juin 2011
Partager la citation

Quelques mois plus tard, Jacques Chirac n'hésite pas à aller plus loin. En pleine campagne pour la présidentielle de 2012, il répond à l'invitation du candidat du Parti socialiste pour inaugurer une exposition en Corrèze, une région dont ils ont tous les deux été élus. Et là, devant une foule de micros, celui qui est resté 12 ans à la tête de l'État lâche : "Juppé n'ira pas alors je peux dire que je voterai Hollande".

Il soutient Juppé pour 2017, n'en déplaise à Bernadette

Le 2 octobre dernier, alors que le match à droite est déjà lancé pour 2017, Jacques Chirac a naturellement apporté son soutien à son ancien Premier ministre, candidat déclaré à la primaire UMP. "J'ai toujours su qu'Alain Juppé serait au rendez-vous de son destin et de celui de la France", a-t-il déclaré au Figaro. Et d'ajouter : "Peu de choses pouvaient me faire plus plaisir." 

J'ai toujours su qu'Alain Juppé serait au rendez-vous de son destin et de celui de la France

Jacques Chirac, en octobre 2014
Partager la citation

Et puisque Jacques Chirac s'est limité à sa seule présence ce vendredi, c'est sa fille, Claude Chirac, qui s'est chargée de tacler Nicolas Sarkozy en affirmant sans détour que "pour les chiraquiens, Alain Juppé est une évidence pour 2017".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Jacques Chirac François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants