1 min de lecture Laurence Parisot

Medef : les prétendants à la succession

FOCUS - Alors que Laurence Parisot va devoir quitter cet été la tête du Medef qu'elle préside depuis huit ans après l'échec de sa tentative de réforme des statuts, la guerre de succession fait rage.

Laurence Parisot quittera son poste de présidente du Medef mercredi 3 juillet 2013.
Laurence Parisot quittera son poste de présidente du Medef mercredi 3 juillet 2013. Crédit : AFP / Archives, Eric Piermont

Les prétendants potentiels ou déclarés
- Pierre Gattaz (53 ans), président du Groupe des fédérations industrielles (GFI). "Ce n'est pas une victoire, c'est simplement en fait une parenthèse qui se ferme ou plutôt une nouvelle qui s'ouvre. On va enfin pouvoir parler des choses de la France, des problèmes économiques du pays, des entrepreneurs, des entreprises et des graves problèmes du chômage", a déclaré Pierre Gattaz sur Europe 1.

- Geoffroy Roux de Bézieux (50 ans), patron de Virgin Mobile (Omea Telecom)

- L'ex-médiateur de la sous-traitance Jean-Claude Volot qui s'est "réjoui" dans un communiqué d'une décision selon lui "conforme à la lettre et à l'esprit des statuts du Medef" et a appelé à ce que "la compétition s'ouvre", en évoquant les "graves difficultés économiques" des entreprises et "la lutte pour la créations d'emplois", "priorité nationale".

- Le patron de la PME Aqoba Thibault Lanxade
  
- Frédéric Saint-Geours, président de la puissante Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), n'a pas encore dévoilé ses intentions. Mais sa charge contre la tentative de Laurence Parisot de rester aux commandes et sa mise en retrait de l'équipe dirigeante de PSA Peugeot Citroën ont été interprétées comme des pas vers une candidature.
  
- Le patron de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) Patrick Bernasconi, qui a négocié au nom du Medef l'accord social sur le marché du travail, devrait aussi annoncer sa décision prochainement.  
 
Interrogée par RTL, Mme Parisot a indiqué qu'elle dirait "peut-être à la fin de la campagne" si elle "recommande" un candidat ou a "une préférence". C'est trop tôt pour le dire", a-t-elle lancé.

Lire la suite
Laurence Parisot Laurence Parisot Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants