1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marseille : guerre interne et cascade de démissions au Front national
1 min de lecture

Marseille : guerre interne et cascade de démissions au Front national

REPLAY - Des élus frontistes ont démissionné en raison de la gestion jugée autoritaire du maire d’arrondissement Stéphane Ravier.

Stéphane Ravier, maire des 13 et 14e arrondissements de Marseille.
Stéphane Ravier, maire des 13 et 14e arrondissements de Marseille.
Crédit : LILIAN AUFFRET/SIPA
RTL Week-end du 22 octobre 2016
02:44:06
Marseille : guerre interne et cascade de démissions au Front national
01:18
Etienne Baudu & François Quivoron

Le Front national est en difficulté à Marseille. Le maire d’arrondissement Stéphane Ravier fait face à une cascade de démissions parmi ses collaborateurs. Et les démissionnaires ont la dent dure. "Il décide de tout et n'écoute plus personne", dénonce l'un d'eux.

Marie Mustachia, la première adjointe en charge des finances et de la solidarité, explique qu'elle n'avait plus accès aux dossiers financiers, que les élus n'étaient là que pour lever le doigt au moment des votes au conseil municipal ou métropolitain. Elle a même ressenti du mépris. "Je n’avais plus droit à un bonjour ou à un au-revoir, j’avais toujours la porte fermée lorsque je voulais le solliciter, je n’avais que des mails pour aller dans le cabinet du maire chercher des tracts."

Stéphane Ravier s'est vu affublé d'un surnom qui file la métaphore nord-coréenne et dictatoriale : il est le "leader nord-phocéen". Un jeu de mot qu'il ne goûte que modérément. "Ils doivent tout au Front national. Il y a un leader à Marseille qui organise la vie du mouvement, les élus, et tout cela passe effectivement par une discipline. Certains ne le supportent pas. Ecoutez, bon vent !"

Un vent qui va permettre aux dissidents d'avoir leur propre groupe au conseil municipal. Le FN qui par ailleurs n'est plus en mesure d'en former un au conseil métropolitain.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/