2 min de lecture Attentats à Paris

Marion Maréchal-Le Pen : "François Hollande nous a surpris, partiellement positivement"

REPLAY - LE GRAND JURY - La députée FN du Vaucluse constate "qu'il y a eu des inflexions positives" mais remarque qu'il reste encore "des carences très importantes".

Benjamin Sportouch - Le Grand Jury Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Marion Maréchal-Le Pen : "François Hollande nous a surpris positivement" Crédit Image : RTL/Frédéric Bukajlo/Abacapress | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Un peu plus d'une semaine après les attentats de Paris et de Saint-Denis, la cote de popularité de François Hollande a gagné 7 points au mois de novembre et atteint désormais 27% d'opinions favorables. Ce rebond laisse entendre que les Français sont convaincus par l'action du chef de l'État dans cette situation de crise. Un avis partagé dans une certaine mesure par Marion Maréchal-Le Pen. "Il nous a surpris, partiellement positivement il faut bien l'avouer, parce qu'il y a eu des inflexions positives", a-t-elle expliqué dans Le Grand Jury sur RTL, dimanche 22 novembre.

La candidate et tête de liste Front national aux élections régionales en PACA se dit ainsi satisfaite du "virage à 180 degrés" opéré sur la relation diplomatique avec la Syrie, même si François Hollande "ne va pas au bout de la logique en travaillant avec les renseignements syriens". Elle approuve également "l'augmentation des effectifs de police et gendarmerie qui avaient été saignés sous la mandature de Nicolas Sarkozy". Enfin, elle se réjouit de "l'élargissement des modalités de déchéance de nationalité (...) même si jusqu'ici la loi a été très peu utilisée".

Les trois mois supplémentaires d'état d'urgence "insuffisants"

"Néanmoins, notre rôle à nous est quand même de dire qu'il y a des carences très importantes", a tempéré Marion Maréchal-Le Pen. Selon elle, le discours du président de la République lors du Congrès à Versailles était incomplet : "Il n'a pas du tout parlé de l'immigration mais aussi de l'idéologie derrière le terrorisme, à savoir l'islamisme".

Concernant l'état d'urgence, la députée du Vaucluse pense que les trois mois supplémentaires accordés "seront totalement insuffisants". "Nous sommes dans une crise durable. De toute façon, le Parlement a parfaitement la capacité de prolonger cet état d'urgence", a-t-elle expliqué tout en précisant ne pas vouloir que "cet état d'exception ne soit pas un état permanent".

À lire aussi
Ali Riza Polat lors du procès des attentats de janvier 2015, le 26 octobre 2020. Attentats à Paris
Procès des attentats de janvier 2015 : une reprise envisagée mercredi prochain

Par ailleurs, Marion Maréchal-Le Pen se dit favorable à "l'expulsion" des personnes étrangères fichées S, à la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux et s'interroge sur la question de l'assignation à résidence ou du port du bracelet électronique pour "la minorité que représentent les Français" qui sont fichés par les services de renseignement. "Mais en l'état actuel des effectifs, nous ne sommes pas en capacité de surveiller efficacement. Les personnes qui sont sous contrôle judiciaire, pour la plupart, ne pointent pas et ne répondent pas aux obligations", déplore-t-elle, tout en affirmant qu'il est "parfaitement possible" d'expulser des personnes fichées S pour radicalisation mais qui ne sont pas condamnées.

Les autres candidats à la présidence de la région PACA sont : Christian Estrosi, tête de liste Les Républicains, Christophe Castaner, tête de liste Parti socialiste-Mouvement républicain citoyen-UDE , Sophie Camard, tête de liste EELV - Front de gauche, Isabelle Bonnet tête de liste Lutte ouvrière, Cyril Jarny, tête de liste Nouvelle Donne, Noël Chuisano tête de liste Debout la France et Jacques Bompard, tête de liste du Sud.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Marion Maréchal PACA
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants