1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marine Le Pen souhaite que "François fictif" reste candidat
1 min de lecture

Marine Le Pen souhaite que "François fictif" reste candidat

Toujours première dans les sondages, la présidente du Front national se réjouit de voir son concurrent aussi déterminé.

Marine Le Pen le 9 décembre 2016 à Paris.
Marine Le Pen le 9 décembre 2016 à Paris.
Crédit : CHAMUSSY/SIPA
Léa Stassinet

François Fillon l'avait affirmé quelques jours après les révélations du Canard enchaîné : "Il n’y a qu’une seule chose qui m’empêcherait d’être candidat, c’est si c’est mon honneur était atteint, si j’étais mis en examen", avait-il déclaré au journal de TF1 le 26 janvier dernier

Sauf que, depuis, il semble avoir changé d'avis. Après la publication du communiqué du parquet national financier annonçant la poursuite des investigations, le candidat de la droite aurait dit en privé : "Même si je suis mis en examen, rien de m'arrêtera". Répétant que le parquet national financier n'avait "aucune compétence" dans le dossier, il avait ensuite déclaré dans les colonnes du Figaro qu'il serait "candidat jusqu'à la victoire"

C'est du pain bénit : Fillon s'entête, alors qu'il est devenu inaudible, tel un poisson hors de l'eau

Marine Le Pen

Et cela semble bien arranger les affaires de Marine Le Pen. "Je veux que François fictif reste candidat", aurait-elle dit selon le Journal du Dimanche publié le 19 février. Toujours numéro un dans les intentions de vote, la candidate du Front national aurait ajouté : "C'est du pain bénit : Fillon s'entête, alors qu'il est devenu inaudible, tel un poisson hors de l'eau", se délecte la présidente du FN. 

Mais Marine Le Pen pourrait également être rattrapée par la justice. Elle est accusée par le Parlement européen d'avoir rémunéré plusieurs permanents du parti en qualité d'assistants d'eurodéputés, ce qui voudrait dire qu'ils auraient travaillé pour le parti tout en étant payés par l'institution européenne. Dans un rapport de l'Office européen de la lutte antifraude (Olaf), que Marianne et Médiapart ont pu consulter, il est indiqué qu'elle a reconnu avoir salarié fictivement son garde du corps comme assistant parlementaire. Ce que la candidate frontiste conteste. Elle a d'ailleurs porté plainte contre l'Olaf en Belgique. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/