1 min de lecture Présidentielle 2017

Marine Le Pen "refuse d'admettre les crimes de la France", selon Olivier Mazerolle

La candidate FN à la présidentielle s'est attirée une volée de critiques en déclarant dimanche 9 avril que "la France n'est pas responsable du Vel d'Hiv",

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
Marine Le Pen "refuse d'admettre les crimes de la France", selon Olivier Mazerolle Crédit Image : AFP / Martin Bureau | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Mazerolle-795x530
Olivier Mazerolle et La rédaction numérique de RTL

Trente ans après les propos polémiques de son père sur les chambres à gaz, Marine Le Pen a suscité une volée de critiques après s'être exprimée sur la rafle du Vel d'Hiv. "Je pense que la France n'est pas responsable du Vel d'Hiv", a-t-elle estimé dimanche 9 avril au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. Mais pour Olivier Mazerolle, le contexte est différent.

"Il y a près de 30 ans, Jean-Marie Le Pen répondait à une question précise sur l'existence des chambres à gaz et sur la réalité du génocide juif", analyse le journaliste, pour qui le Menhir, par sa réponse, a entériné le négationnisme. Quant à Marine Le Pen, "elle n'est pas négationniste, mais elle refuse d'admettre les crimes de la France".

Pourtant, Jacques Chirac avait admis la responsabilité de l'Hexagone dans ce drame historique en 1995. Une position partagée par Nicolas Sarkozy puis François Hollande. Mais cet avis "n'a pas fait l'unanimité", rappelle Olivier Mazerolle. En effet, des personnalités comme Jean-Pierre Chevènement ou Philippe Séguin ont voulu en rester avec l'attitude du général de Gaulle, selon qui la France se trouvait à Londres pendant la Seconde Guerre mondiale.

Mais les faits sont têtus. "L'âme de la France était peut-être à Londres, mais l'État français, lui, était bien à Vichy. Pétain avait obtenu les pleins pouvoirs grâce à un vote ultra majoritaire des sénateurs et députés français. Ce sont des policiers français qui ont raflé 13.000 juifs à Paris en juillet 1942", explique le journaliste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Marine Le Pen Seconde Guerre mondiale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants