1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marine Le Pen pour un ratio "1 euro égal à 1 nouveau franc"

Marine Le Pen pour un ratio "1 euro égal à 1 nouveau franc"

REPLAY - INVITÉE RTL - La candidate Front national s'est expliquée sur l'instauration de la monnaie nationale qu'elle appelle de ses vœux.

Marine Le Pen sur RTL le 8 mars 2017
Marine Le Pen sur RTL le 8 mars 2017
"Il faut fermer les mosquées salafistes", martèle Marine Le Pen
02:56
VIDÉO - Marine Le Pen sur RTL charge Emmanuel Macron
01:36
Marine Le Pen, invitée du Petit-déjeuner de la présidentielle sur RTL - l'intégrale
02:03:33
Réécoutez le "Petit-déjeuner de la présidentielle" de Marine Le Pen
01:49:14
Le ministère de la Santé souhaite une hausse du prix du tabac
00:59
Ludovic Galtier
Journaliste

Marine Le Pen préconise un retour à une monnaie nationale si elle est élue en 2017. Comment cela se passera-t-il pour le consommateur ? La présidente du Front national promet un ratio "1 euro égal à 1 nouveau franc". "Il n'y aura pas la valse des étiquettes qui a existé lorsque nous sommes passés du franc à l'euro, pas de division, de multiplication épouvantable, pas de double étiquetage pour les commerçants. La situation sera évidemment beaucoup plus simple."

Selon Marine Le Pen, il n'y aura donc pas de conséquence sur la vie quotidienne des Français. "Après la valeur (du nouveau franc, ndlr) peut bouger, comme la valeur de l'euro a bougé. Après la mise en oeuvre de l'euro, l'euro a perdu 30% de sa valeur."

Qu'en est-il de la question de la dévaluation ? "La dévaluation est un acte politique, qui se détermine en fonction de la valeur de la monnaie à un instant T. En l'état, le FMI, l'OFCE indiquent que l'euro est surévalué entre 7% et 11% par rapport à ce que devrait être une monnaie nationale. Donc pour l'instant, il n'y a aucune raison de dévaluer. Si demain, l'euro prenait 20%, je ne vous répondrai évidemment pas la même chose", conclut la présidente du Front national, qui "veut une monnaie nationale pour partir à la conquête du monde, pour permettre à nos entreprises d'exporter dans des conditions qui soient bien meilleures qu'aujourd'hui".

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/