1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Notre correspondant raconte les coulisses de la visite de Marine Le Pen à la Trump Tower
2 min de lecture

Notre correspondant raconte les coulisses de la visite de Marine Le Pen à la Trump Tower

Le correspondant de RTL aux États-Unis raconte les coulisses de la visite de Marine Le Pen dans la Trump Tower, où elle n'a pas pu rencontrer le futur président américain.

Marine Le Pen le 9 décembre 2016 à Paris.
Marine Le Pen le 9 décembre 2016 à Paris.
Crédit : CHAMUSSY/SIPA
Léa Stassinet

Elle a tenté mais finalement n'a vu personne, ou presque. Interrogé dans La Nouvelle Édition sur la chaîne C8 (à partir de la 47e minute), Philippe Corbé, le correspondant de RTL aux États-Unis explique que la présidente du Front National n'a pas pu rencontrer Donald Trump, alors qu'elle se trouvait dans la Trump Tower, à New York. 

C'est un voyage privé qui a fait du bruit. Marine Le Pen était ce jeudi 12 janvier, aux États-Unis, à New-York précisément. Et elle décide de se rendre à la Trump Tower. Quand Philippe Corbé apprend la nouvelle, il se rend sur place et tente d'interroger la candidate du Front national à la présidentielle pour savoir si oui ou non, elle compte rencontrer le futur président des États-Unis. Elle refuse de répondre et s'étonne de la présence du journaliste pour ce qu'elle appelle "un déplacement privé". Elle demandera quelques minutes plus tard au service de sécurité d'éloigner Philippe Corbé. 

Donald Trump était dans les murs, il n'est pas sorti de la tour de la journée et n'a pas souhaité la rencontrer.

Philippe Corbé

"Je me disais : elle fanfaronne un peu, elle ne veut pas en parler, elle va rencontrer quelqu'un de l'équipe Trump. Et finalement elle n'a rencontré personne. Donald Trump était dans les murs, il n'est pas sorti de la tour de la journée. Il n'a pas souhaité la rencontrer. Le porte-parole de l'équipe de Trump nous a dit que rien n'était prévu à l'agenda". Pour notre correspondant, cet épisode repris par les médias français comme américains montre que l'image de Marine Le Pen "existe sur la scène internationale"

Même si Marine Le Pen n'a pas pu s'entretenir avec une personne de l'équipe de Donald Trump, on a pu apercevoir dans un café la présidente du FN aux côtés de Guido Lombardi, un voisin de Trump qui loge aux 62 et 63e étage de la tour. Cet homme d'affaires est connu aux États-Unis comme entremetteur entre les partis d'extrême-droite européens et Donald Trump. Il a d'ailleurs fait rencontrer à Marine Le Pen des diplomates et des industriels américains, lors de ce "déplacement privé". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/