1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marine Le Pen, Manuel Valls et Nicolas Sarkozy se disputent le département du Doubs
1 min de lecture

Marine Le Pen, Manuel Valls et Nicolas Sarkozy se disputent le département du Doubs

REPLAY - Les politiques se préparent aux élections législatives. Dans le Doubs, la place de Pierre Moscovici attise toutes les convoitises.

Marine Le Pen à Seloncourt, le 23 janvier 2015.
Marine Le Pen à Seloncourt, le 23 janvier 2015.
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Marine Le Pen, Manuel Valls et Nicolas Sarkozy se disputent le département du Doubs
01:01
Dominique Tenza & La rédaction numérique de RTL

es élections législatives seront le premier scrutin politique de l'année et aussi le premier test électoral post-attentat. Dans 10 jours aura lieu dans le Doubs une élection législative partielle. Il s'agit de remplacer, dans la quatrième circonscription du département, le poste laissé vacant par Pierre Moscovici qui est devenu commissaire européen.

Marine Le Pen vient en renfort

Rarement un siège de député aura été autant convoité. Tous les partis mettent le paquet pour faire campagne, à commencer par le Front national qui espère envoyer au Palais Bourbon un 3e député Bleu-Marine.

Marine le Pen a choisi de venir en personne tracter, vendredi 23 janvier, pour soutenir la candidate frontiste. La patronne du Front national qui veut faire de cette élection une priorité, est confortée par le score du parti aux élections européennes (36% des voix, largement en tête).

Manuel Valls mise sur sa popularité

Mais la bataille sera rude car en face, le Parti socialiste entend bien conserver la circonscription. C'est une question d'honneur, car depuis 2012, sur les 13 législatives partielles organisées, le PS les a toutes perdues. Une fois sur deux, il n'était même pas au second tour. C'est donc Manuel Valls en personne, dont la cote de popularité est au beau fixe, qui viendra soutenir la semaine prochaine le candidat local. 

Nicolas Sarkozy pourrait aussi s'y rendre

À lire aussi

À l'UMP aussi, on sort les grands barons. Après Laurent Wauquiez, c'est Xavier Bertrand qui est annoncé dans ce petit coin de France, qui abrite le siège historique de l'usine Peugeot et dont l'électorat ouvrier s'estime trahi par la gauche.

L'opposition se dit qu'il y a décidément un coup à jouer. L'objectif serait d'infliger une nouvelle défaite aux socialistes et couper court aux ambitions des frontistes. L'entourage de Nicolas Sarkozy laisse entendre qu'il pourrait lui aussi se rendre sur place entre les deux tours. Cela montre bien l'importance de cette élection législative partielle.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/