2 min de lecture Présidentielle 2017

Marine Le Pen lie recul des droits des femmes au fondamentalisme islamiste

INVITÉE RTL - La candidate du Front national a été amenée à présenter ses mesures phares pour les droits des femmes.

Marine Le Pen, invitée du deuxième numéro des "Petits déjeuners de la présidentielle" sur RTL le 8 mars 2017.
Marine Le Pen, invitée du deuxième numéro des "Petits déjeuners de la présidentielle" sur RTL le 8 mars 2017. Crédit : Frédéric Bukajlo / Sipa
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes. Invitée de la deuxième édition des "Petits-déjeuners de la présidentielle, Marine Le Pen a été invitée à rebondir à cette actualité en présentant l'une de ses mesures phares pour cette question de société. "Il y a un énorme problème dont personne ne parle (...) c'est le recul des droits des femmes lié au fondamentalisme islamiste", alarme la candidate du Front national, se basant sur l'exclusion de femmes dans un bar de Sevran. "Les femmes dans certains quartiers font l'objet d'une relégation vestimentaire et territoriale".

Marine Le Pen ajoute : "Avoir le droit de s'habiller comme on veut, avoir le droit d'aller où on veut, de mettre une jupe, de mettre un short, de ne pas être obligée de penser le matin avant de prendre les transports en commun à la manière dont on va s'habiller pour pouvoir avoir la paix (...) M. Hamon excuse l'inexcusable", vilipende la présidente du FN.

En décembre, Benoît Hamon avait réagi à ce reportage, diffusé sur France 2, avec un argument, contesté au sein de son propre camp notamment dans l'entre-deux tours de la primaire de la Belle alliance populaire. "Historiquement, dans les cafés ouvriers, il n'y avait pas de femmes, soulignait d'abord Benoît Hamon. Là en l’occurrence on parle de cafés à Sevran, parce qu'on estime que l'espace public est confisqué aux femmes parce qu'il serait à majorité musulmane (...) Remettons des questions sociales avant de mettre des questions religieuses sur ces sujets-là."

"Le travail des femmes payé à égalité avec celui des hommes"

Marine Le Pen veut aussi lutter contre les inégalités salariales dans le monde de l'entreprise. "Le meilleur moyen de régler ce problème, c'est de le faire avec les acteurs économiques, c'est-à-dire avec les entreprises et avec les syndicats, dont j'ai le sentiment parfois qu'ils sont moins en pointe sur ce sujet que sur d'autres. Ce sont les grandes entreprises, qui mettent en oeuvre cette inégalité. Il est temps, largement temps que le travail des femmes soit payé à égalité avec celui des hommes, évidemment à compétences et poste égal", conclut Marine Le Pen, qui rappelle qu'elle a lutté contre la loi El Khomri. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Marine Le Pen Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants