1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marine Le Pen a-t-elle insulté François Fillon de "merde" ? Le FN dément
1 min de lecture

Marine Le Pen a-t-elle insulté François Fillon de "merde" ? Le FN dément

Un journal italien a publié un entretien avec la candidate du Front national dans lequel celle-ci qualifie son ancien adversaire, François Fillon, de "merde". Une insulte démentie par le FN mais maintenue par le journaliste.

Marine Le Pen et François Fillon lors du débat présidentiel du 20 avril 2017
Marine Le Pen et François Fillon lors du débat présidentiel du 20 avril 2017
Crédit : MARTIN BUREAU / POOL / AFP
Clémence Bauduin & AFP

La publication ne fait pas bonne presse au Front national et à sa candidate Marine Le Pen, à deux jours du second tour de la présidentielle. Le journal italien Corriere della Sera a publié un entretien dans lequel la candidate qualifie François Fillon de "merde". Les propos, démentis par le FN, ont été maintenus par le journaliste qui les a recueillis. Le FN a annoncé ce vendredi 5 mai qu'il entendait porter plainte après cette publication.

Selon le journal transalpin, Marine Le Pen a été interrogée jeudi 4 mai au soir, à l'issue d'une réunion publique à Ennemain, dans la Somme, par un journaliste qui lui demandait pourquoi "Fillon, invitant à voter pour votre adversaire, a parlé de la 'violence' et de 'l'intolérance' du Front national ?". "Marine Le Pen soupire. Cherche une expression, un raisonnement. Puis explose : 'Parce que ce sont des merdes : pardon, mais aucun autre terme ne me vient'", relate le Corriere della Sera.

Une plainte en diffamation annoncée par le FN

Mais le Front national dément. "Tout ceci est faux", affirme l'entourage de la candidate. "C'était vraiment une conversation (en français sans traducteur) avec un verre à la main et non pas une interview formelle" et "le journaliste ne parlait pas parfaitement français", justifie Frédéric Chatillon, ami de Marine Le Pen. "J'ai assisté à la conversation. Marine a dit 'Fillon a appelé à voter Macron car il est dans la merde'", assure-t-il auprès de l'AFP, qu'il a pris soin de contacter lui-même.

David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, annonce que le FN entendait déposer "une plainte en diffamation" pour ces propos "totalement inventés". "Je ne peux que confirmer ce que j'ai écrit. Elle a dit 'Ce sont des merdes'. J'ai fait mon travail", certifie au contraire le journaliste italien Aldo Cazzullo à propos de cette "conversation" qu'il a retranscrite sous forme d'interview. "Elle parlait de François Fillon, pas de ses électeurs", assure-t-il en français.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/