4 min de lecture Front national

Marine Le Pen et Donald Trump sont-ils politiquement compatibles ?

ÉCLAIRAGE - Dans une interview à "Valeurs Actuelles", la présidente du Front national a exprimé son soutien au milliardaire. Les deux responsables politiques partagent-ils pour autant les mêmes idées et projets ?

Marine Le Pen est-elle le Donald Trump français ?
Marine Le Pen est-elle le Donald Trump français ? Crédit : AFP
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

Alors qu'elle déclarait en décembre dernier refuser toute comparaison avec Donald Trump, Marine Le Pen s'est finalement positionnée clairement en sa faveur. Dans une interview parue dans l'hebdomadaire conservateur Valeurs Actuelles, la présidente du Front national a déclaré : "Entre lui et Hillary Clinton, c'est clair, je choisirais Donald Trump." Selon elle, la candidate démocrate "incarne tout ce que les États-Unis ont pu construire et exporter de néfaste dans le monde". 

Jean-Marie Le Pen avait, de son côté, fait son choix depuis longtemps. Le patriarche s'était fendu d'un tweet en février dernier, assurant : "Si j'étais Américain, je voterais Donald Trump." Le style jusqu'au-boutiste des deux hommes et leurs propos sans concession auraient en effet plutôt tendance à les rapprocher.

Mais depuis quelques semaines, le magnat de l'immobilier tente de faire évoluer son image, dans l'objectif de se rendre plus présidentiable. Après ses sorties jugées xénophobes, homophobes et misogynes, la tâche ne sera pas aisée. Pourtant, c'est bien pour cela qu'il a mis son ancien directeur de campagne à la porte le 20 juin dernier. Le sulfureux Corey Lewandowski, qui n'hésitait pas à violenter les journalistes, a fait les frais de la guerre interne entre les deux lignes de la campagne de Donald Trump. L'une assez dure et l'autre plus modérée. La dédiabolisation semble donc être devenue la nouvelle priorité. Une stratégie qui rappelle celle entamée par la présidente du Front national lors de son entrée en fonction, en 2011. Un premier point commun entre les deux responsables politiques.

Position sur l'immigration

L'immigration est au cœur des préoccupations de Marine Le Pen et Donald Trump. La présidente du Front national fait ouvertement le lien avec le terrorisme. Lors d'un meeting tenu lors de la campagne présidentielle de 2012, elle avait déclaré : "Combien de Mohamed Merah dans les bateaux, les avions qui, chaque jour, arrivent en France remplis d'immigrés ?" Le jihadiste était pourtant né en France. De manière plus générale, Marine Le Pen prône un rétablissement strict des frontières nationales et une sortie de l'espace Schengen. Dans un communiqué, elle affirmait également vouloir "tourner le dos au dogme de la libre-circulation" en Europe. Son programme entend aussi diviser par 20 l'immigration légale et supprimer le droit du sol.

À lire aussi
Marine Le Pen au Parlement européen, le 13 juin 2019 à Bruxelles Marine Le Pen
Déclaration de patrimoine : le Conseil d'État rejette un recours de Marine Le Pen

Une thématique bien présente dans le programme de Donald Trump. La proposition qu'il dresse en porte-étendard depuis le début de la campagne est la construction d'un mur à la frontière américano-mexicaine. Ledit mur serait construit par son voisin. "Le Mexique nous envoie des gens qui ont beaucoup de problèmes. Ils ramènent de la drogue, du crime, ils envoient leurs violeurs", avait-il justifié au cours de l'une de ses nombreuses diatribes. À l'instar de la dirigeante frontiste, il prône la fin du droit du sol et un renforcement drastique des lois sur l'immigration. Après les attentats de Paris, il avait également proposé d'interdire l'entrée des États-Unis aux musulmans. "Nous ne pouvons pas continuer à laisser entrer des milliers et des milliers de personnes dans notre pays, dont beaucoup pensent de la même façon que ce tueur sauvage", avait-il renchéri au lendemain de la tuerie d'Orlando.

Soutien à Vladimir Poutine

Côté politique extérieure, les deux candidats se retrouvent aussi dans leur rapport à la Russie et plus particulièrement à son dirigeant, Vladimir Poutine. Sur son site, Marine Le Pen propose un rapprochement important avec le Kremlin. Après un départ de l'OTAN, la présidente du Front national souhaiterait proposer au président russe "une alliance stratégique poussée : un partenariat militaire et énergétique". Une ligne qu'elle entendrait prolonger avec la création "d'une Union paneuropéenne incluant la Russie". Le respect du Front national à l'égard de la République fédérale n'est pas un mystère. Vladimir Poutine, qui dirige son pays d'une main de fer, est pris en exemple par de nombreux partis européens d'extrême droite. Un soutien qui fait bien le jeu du président russe. Il voit dans ces partis eurosceptiques un moyen d'affaiblir l'Union européenne, synonyme de "dépravation occidentale". À cet égard, Jean-Marie Le Pen avait soutenu l'annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014. Il a depuis été admis que le parti frontiste se finançait notamment par l'intermédiaire de banques russes.

Donald Trump s'est aussi récemment trouvé des points communs avec le chef du Kremlin. Un échange d'amabilités avait été initié par Vladimir Poutine en décembre, lorsqu'il avait déclaré trouver le candidat républicain "brillant et plein de talent". Ce dernier avait précédemment suggéré "un rapprochement et des relations plus étroites avec la Russie". En outre, il avait expliqué qu'il "pourrait très bien s'entendre avec Vladimir Poutine". La raison : une détestation commune du président Obama. En décembre dernier, alors qu'il était interrogé sur son soutien au président russe "qui tue des journalistes, des opposants politiques et envahit des pays", selon les mots du reporter, Donald Trump avait répondu : "Il conduit son pays. Au moins, c’est un dirigeant, contrairement à ce que nous avons dans notre pays."

Des candidats "anti-système"

Les deux candidats essayent également de se distinguer sur le terrain de la méfiance vis-à-vis de l'establishment. Marine Le Pen et Donald Trump veulent apparaître comme les candidats du peuple, luttant contre une "élite corrompue". "Cette élection va décider si nous sommes gouvernés par le peuple ou par les politiciens", affirme Donald Trump. Le milliardaire se présente au service d'une classe populaire, délaissée par sa rivale Hillary Clinton. "Le slogan de sa campagne est : 'Je suis avec elle'. Laissez-moi vous donner ma réponse : moi, je suis avec vous, le peuple américain", explique le candidat républicain. 

Un leitmotiv qui fait écho aux arguments poujadistes développés par la dirigeante frontiste. Dans une interview à l'Opinion, elle déclarait à propos d'Alain Juppé : "Il est tellement le symbole de ce système que nous combattons (...) l’UMPS, mondialiste, post-nationale." Un argument martelé des deux côtés de l'Atlantique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marine Le Pen Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783991770
Marine Le Pen et Donald Trump sont-ils politiquement compatibles ?
Marine Le Pen et Donald Trump sont-ils politiquement compatibles ?
ÉCLAIRAGE - Dans une interview à "Valeurs Actuelles", la présidente du Front national a exprimé son soutien au milliardaire. Les deux responsables politiques partagent-ils pour autant les mêmes idées et projets ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/marine-le-pen-et-donald-trump-sont-ils-politiquement-compatibles-7783991770
2016-07-07 12:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bgxDyvC7_mqwu9oNIkn7PQ/330v220-2/online/image/2016/0706/7783998081_www-kizoa-com-collage-2016-07-06-18-55-02.jpg