7 min de lecture Marine Le Pen

Marine Le Pen : "Les sondages ne sont pas l'élection"

INVITÉE RTL - La candidate du Front national a affirmé à avoir "besoin du peuple" et d'une "majorité présidentielle", ce mercredi 8 mars.

Marine Le Pen dans RTLMatin, le 8 mars 2017
Marine Le Pen dans RTLMatin, le 8 mars 2017 Crédit : frederic bukajlo / Sipa Press / RTL
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un tiers des Français se disent en accord avec les idées défendues par le Front national, un niveau en légère progression sur un an, selon un sondage Kantar Public Onepoint. 33% des personnes interrogées, soit deux points de plus qu'il y a un an, affirment être "tout à fait d'accord" ou "assez d'accord" avec les idées défendues par le parti d'extrême droite, contre 62% (-1) qui se disent "plutôt en désaccord" ou "tout à fait en désaccord" avec ces idées, selon ce baromètre réalisé pour Le Monde.

Sur l'attitude à l'égard du vote pour le Front national, 12% des personnes interrogées assurent ne jamais avoir voté pour ce parti mais envisagent de le faire à l'avenir (+3), 17% ont déjà voté FN et envisagent de le faire à nouveau (-2) et 3% ont déjà voté FN mais n'envisagent pas de le faire à nouveau (-3). 64% n'ont jamais voté pour le Front national et n'envisagent pas de le faire à l'avenir (+2).

Retrouvez l'intervention de Marine Le Pen

8h48 - C'est désormais le moment d'écouter la chronique de Laurent Gerra.

8h37 - "La République ne reconnaît, ne subventionne, ne salarie aucun culte", affirme Marine Le Pen. 

>
"Il faut fermer les mosquées salafistes", martèle Marine Le Pen Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTLNet | Date :
À lire aussi
Marine Le Pen le 1er mai 2020 coronavirus
Pour Marine Le Pen il est "urgent" de "s'inspirer" du général de Gaulle

8h31 - "Il faut arrêter de se soumettre aux règles qui mettent l'intégralité de nos secteurs économiques en concurrence déloyale avec les autres pays. Il faut faire du patriotisme économique, du protectionnisme intelligent. Nous nous devons de préserver nos secteurs économiques", indique Marine Le Pen. 

8h27 - Serge Grouard est député Les Républicains du Loiret. Ce soutien de François Fillon a évoqué une "descendance pétainiste" à l'occasion d'une prise de parole à Orléans. "Comment peut-on encore tenir des propos aussi grotesques et insultants ? Ça en dit long sur l'état d'esprit de la classe politique. Ils paniquent face à une situation qu'ils ne maîtrisent plus. Ils sont prêts à toutes les outrances, à toutes les diffamations. Je pense que les Français, encore une fois, jugent assez sévèrement ce type de sortie", répond Marine Le Pen.

Présidentielle 2017

8h20 - Marine Le Pen répond aux questions des auditeurs de RTL. La présidente du Front national assure que le retour au franc "sera mis en place sur la base un franc est égal à un euro (...) Je veux une monnaie nationale pour partir à la conquête du monde. 95% des pays du monde ont leur monnaie, est-ce que ça les empêche de commercer ? Non".

8h16 - Selon nos informations, le gouvernement souhaite augmenter le prix du tabac. Faut-il envisager un paquet de cigarettes à 10 euros, si Marine Le Pen est élue à la tête de la France ? "Non", affirme la candidate.

8h08 - Marine Le Pen affirme que le Front national est "le champion de la démocratie dans cette présidentielle"

8h06 - >> Retrouvez la réponse de Marine Le Pen à l'analyse de son programme économique par François Lenglet. 

7h59 - La présidente du Front national est soupçonnée par le Parlement européen d'avoir rémunéré plusieurs permanents du parti en qualité d'assistants d'eurodéputés. Retrouvez notre éclairage pour tout comprendre sur l'affaire.

Présidentielle 2017

7h56 - Sur l'affaire des soupçons d'emplois fictifs des assistants parlementaires au Parlement européen, Marine Le Pen rappelle que "le parquet a été saisi il y a trois ans (...) À deux mois de l'élection présidentielle, on s'agite. Je pense qu'il y a une instrumentalisation de la justice" et indique qu'elle "n'entend pas me soumettre à ce fumet de persécution et je ne me rendrais pas à la convocation pendant l'élection présidentielle. Je pense que le parquet doit dépendre du politique. Mais je ne veux pas que l'on me le présente comme une autorité indépendante. Il n'est pas indépendant".

>
Marine Le Pen sur RTL dénonce "un fumet de persécution" Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTLNet | Date :

7h49 - Marine Le Pen explique : "Qu'est ce qui sauve la retraite ? C'est de recréer du travail dans notre pays. Plus il y a de chômeurs, moins les retraites peuvent être payées (...) En réalité, le médicament pour régler le problème des retraites, c'est le travail. On est pas dans la gestion de la pénurie". La candidate va-t-elle mettre fin aux régimes spéciaux de retraites ? "On se mettra autour de la table après mon élection. Certains régimes se justifient, d'autres non (...) Je n'ai pas une vision idéologique sur ce sujet", indique-t-elle.

7h47 - Marine Le Pen attaque à son tour François Hollande : "Je suis prête à me sacrifier. Pendant qu'il fait ça, il ne crée pas de taxe (...) il ne s'humilie pas avec l'affaire Leonarda". Sur Emmanuel Macron, "la manière dont les médias parlent d'Emmanuel Macron est une longue déclaration d'amour. Il est un pur produit du système bancaire. Il est le candidat de la mondialisation sauvage (...) Il veut mettre en place la discrimination positive, il est le candidat des grandes puissances étrangères. Il est le mondialiste. Je suis la patriote".

Emmanuel Macron est le mondialiste. Je suis la patriote

Marine Le Pen
Partager la citation

7h45 - "Je n'arrive pas à comprendre ce ressenti et le terme de 'danger pour la démocratie'. Mon projet est le projet qui rend le pouvoir au peuple et le plus démocratique qui soit. Il est fondé sur le retour de la souveraineté nationale", explique Marine Le Pen. 

Présidentielle 2017

7h43 - Marine Le Pen est maintenant interrogée par Elizabeth Martichoux.

7h39 - "L'État est un outil extrêmement performant (...) Je suis extrêmement inquiète de voir Fillon et Macron. Le programme de santé de Fillon est dicté par Axa et on apprend que celui de Macron est dicté par Servier", explique Marine Le Pen. "Je n'oppose pas l'État et les entreprises (...) La France est un pays modèle. Je ne suis pas fascinée par d'autres pays", affirme la candidate du Front national.

7h37 - Quel est programme Marine Le Pen prône-t-elle ? Retrouvez notre éclairage. 

7h35 - François Lenglet décrypte le programme économique de Marine Le Pen.

7h30 - Le Front national applique-t-il ses discours sur l'égalité hommes-femmes ? Le parti de Marine Le Pen brandit souvent l'égalité femmes-hommes en garant de la lutte contre "l'islamisme qui fait reculer leurs libertés fondamentales". Mais il n'a pas toujours été un fervent défenseur des droits des femmes et de l'avancée de leurs libertés.

Présidentielle 2017 :

7h28 - >> Retrouvez l'édito d'Alba Ventura. 

7h20 - Pascal Jalabert, le rédacteur en chef des Dernières Nouvelles d'Alsace et de L'Est Républicain demande à Marine Le Pen quel est son programme concernant le diesel. "On a poussé, on a incité fiscalement les Français à acheter du diesel pendant des années et là on leur dit qu'ils vont être taxer. C'est une vraie trahison à l'égard des classes modestes. Qu'on les condamne pour quelque chose sur lequel ils n'ont aucune responsabilité, ça me paraît anormal (...) Je ne souhaite pas de taxation sur le diesel", répond la candidate qui nuance en précisant qu'elle est pour la taxation des camions étrangers. Marine Le Pen affirme être "un défenseur acharné de l'hydrogène". 

"L'État doit doit investir massivement dans la recherche sur les voitures hydrogènes, estime-t-elle. On ne peut pas se passer du nucléaire, nous n'avons pas d'énergie qui puisse la remplacer. En revanche, il faut continuer à investir dans les énergies renouvelables", indique-t-elle. Voulez-vous fermer la centrale nucléaire de Fessenheim ? "Non", répond Marine Le Pen.

Présidentielle 2017

7h14 - Alba Ventura interroge Marine Le Pen sur les changements au sein de son programme. "J'ai retiré la peine de mort de mon projet mais je l'ai remplacé par l'incarcération à vie : la perpétuité réelle et définitive". 

La candidate du Front national souhaite-t-elle fusionner les droites, demande l'éditorialiste politique. Marine Le Pen veut "rendre la parole au peuple. Il a été dépossédé de sa parole politique. L'UMP et le PS sont les coupables. Je ne suis pas là pour fusionner les droites. J'ai besoin du peuple, j'ai besoin d'une majorité présidentielle".

J'ai besoin du peuple, j'ai besoin d'une majorité présidentielle

Marine Le Pen
Partager la citation

7h08 - "C'est la journée des droits des femmes, ils sont relégués pour des problématiques d'égalité salariale. Le meilleur moyen de lutter contre cela est de le faire avec les acteurs économiques (...) Ce sont surtout les grandes entreprises qui mettent en oeuvre ces inégalités", explique Marine Le Pen. Elle ajoute qu'il "est largement temps que le travail des femmes soit payé à égalité avec celui des hommes. Il y a un énorme problème dont personne ne parle : le recul du droit des femmes lié au fondamentalisme islamiste".

Marine Le Pen poursuit : "S'il y a bien une candidate qui est en capacité de défendre le droit des femmes et attachée à cette problématique, c'est bien moi. Nous avons été en point contre la loi El Khomri dont on sait qu'elle précarise les femmes. Les femmes doivent voir dans ma candidature, la seule capable de lutter contre le recul de leurs droits".

7h03 - François Hollande charge une nouvelle fois le Front national. L'objectif du président de la République est de "tout faire pour que la France ne puisse pas être convaincue" par le projet de la présidente du Front national. Le chef de l'État ne souhaite pas "porter une si lourde responsabilité" que d'être le prédécesseur de la candidate frontiste, explique le chef de l'État dans une longue interview à plusieurs journaux européens.

6h57 - Marine Le Pen juge que "les sondages ne sont pas l'élection. Les sondeurs le savent et le disent, on ne peut pas sonder un deuxième tour car par définition il a besoin du premier tour et que les dynamiques se soient exprimées. Je pense que la présidentielle est un moment fondamental du pays. Celle de 2017 est la plus importante depuis des décennies, on ne peut pas la comparer à des élections régionales ou départementales".

6h55 - RTL Matin débute avec Yves Calvi et les signatures de RTL.

6h44 - Plus que quelques minutes avant le début du deuxième épisode des Petits-déjeuners de la présidentielle avec Marine Le Pen.

6h31 - Marine Le Pen s'est engagée à "augmenter le nombre de titulaires" de la fonction publique hospitalière et à "revaloriser leur traitement", mardi, jour où le personnel soignant manifestait contre la dégradation de ses conditions de travail. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marine Le Pen Présidentielle 2017 Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants