2 min de lecture Marine Le Pen

Marine Le Pen défend un changement de nom du Front national

La présidente du parti fondé en 1972 estime qu'un nouveau nom permettrait de nouer plus facilement des alliances, et donc d'accéder au pouvoir.

Marine Le Pen, présidente du Front national depuis 2011
Marine Le Pen, présidente du Front national depuis 2011 Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et AFP

Le Front national ne sera bientôt plus. En déplacement dans l'Orne dimanche 7 janvier, Marine Le Pen a fait un pas de plus vers le changement de nom du parti, en vue du Congrès de la refondation du printemps prochain. "Si nous changeons le Front national, alors il faut aussi changer l'appellation" portée par le parti depuis sa création en 1972, a défendu Marine Le Pen lors d'une conférence de presse à Alençon, puis devant quelques centaines de militants réunis à Essay.

"Si un nom contient une charge qui puisse susciter des craintes, ou (a) une charge émotionnelle qui soit trop forte, et il semblerait que ce soit quand même le cas du Front national, alors il ne faut pas hésiter à se donner les moyens de la victoire", a poursuivi Marine Le Pen, qui a œuvré depuis son arrivée à la tête du FN en 2011 pour une dédiabolisation d'un parti à l'image et à l'histoire sulfureuses. 

À la huitième étape de sa tournée de 12 rencontres avec les militants, l'ancienne candidate a estimé que le FN devait se rebaptiser pour mieux incarner un parti "de gouvernement", citant en exemple les partis d'extrême droite arrivés au pouvoir en Pologne, Hongrie ou Autriche. Une nouvelle appellation donnerait aussi une capacité accrue de nouer des alliances, comme lors de la présidentielle avec Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), a-t-elle déclaré. 

À lire aussi
Jordan Bardella, le 20 avril 2019 élections européennes
Élections européennes : le RN creuse l'écart face à LaREM

La question tranchée au Congrès ?

Le changement de nom fait partie du questionnaire envoyé aux 51.000 adhérents à jour de cotisation et la tendance à ce stade du dépouillement serait favorable au "oui", selon elle. Une tendance contradictoire avec les informations de RTL, selon lesquelles 80% des adhérents refusent que le Front national (FN) s’appelle autrement.

Si les militants s'y opposaient, ce serait "une motion de défiance" pour la présidente du FN, affirme le politologue Jean-Yves Camus, spécialiste de l'extrême droite. Si le "oui" se confirme, Marine Le Pen a plusieurs noms à proposer, sur lesquels les militants au Congrès des 10 et 11 mars voteraient.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marine Le Pen Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791731288
Marine Le Pen défend un changement de nom du Front national
Marine Le Pen défend un changement de nom du Front national
La présidente du parti fondé en 1972 estime qu'un nouveau nom permettrait de nouer plus facilement des alliances, et donc d'accéder au pouvoir.
https://www.rtl.fr/actu/politique/marine-le-pen-defend-un-changement-de-nom-du-front-national-7791731288
2018-01-07 22:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CEeM9cb3neOaFn_T9l5jSg/330v220-2/online/image/2018/0107/7791731474_marine-le-pen-presidente-du-front-national-depuis-2011.jpg