1 min de lecture Marine Le Pen

Marine Le Pen : ce qui est reproché à sa cheffe de cabinet Catherine Griset

La cheffe de cabinet de Marine Le Pen, Catherine Griset, a été mise en examen du chef de recel d'abus de confiance dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Marine Le Pen : ce qui est reproché à sa cheffe de cabinet Catherine Griset Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
Olivier Boy
Olivier Boy et La rédaction numérique de RTL

Après François Fillon, c'est désormais Marine Le Pen qui est indirectement inquiétée par la justice. À deux mois tout juste du premier tour de la présidentielle, sa cheffe de cabinet Catherine Griset a, mercredi 22 février, été mise en examen du chef de recel d'abus de confiance dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen. La garde à vue du garde du corps de la candidate Front national à l'élection présidentielle, Thierry Légier, a en revanche été levée sans qu'il soit présenté aux magistrats instructeurs en l'état.

La justice reproche à Catherine Griset d'avoir été salariée du Parlement européen pendant cinq ans comme assistante parlementaire de Marine Le Pen, en touchant 300.000 euros de salaire, alors que personne ne l'a jamais vue à Bruxelles ni à Strasbourg. C'est le président des eurodéputés, Martin Schulz, qui avait dénoncé ces faits en 2015 et déclenché l'enquête française. L'accusation vise le Front national, car l'emploi européen de Catherine Griset permettait au Front national d'économiser son salaire. Les mêmes soupçons pèsent sur Thierry Légier, mais il n'y a pas autant de charges contre lui pour le moment.

Que risque Marine Le Pen ?

Dans ce dossier, Marine Le Pen pourrait bien être mise directement en cause en vertu de la logique judiciaire, car c'est elle qui a recruté Catherine Griset. Elle aurait bien des explications à fournir. Mais ça n'est pas si simple. À ce stade, la candidate à la présidentielle peut être entendue comme témoin si elle est convoquée. Elle serait alors libre d'accepter ou non de parler aux enquêteurs. Pour la forcer à s'y rendre, il faudrait la placer en garde à vue. Et si la justice souhaite la poursuivre avec une mise en examen, il faudra d'abord faire tomber son immunité parlementaire de députée européenne. Ce sont les juges d'instruction qui vont désormais devoir trancher là-dessus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marine Le Pen Front national Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787381386
Marine Le Pen : ce qui est reproché à sa cheffe de cabinet Catherine Griset
Marine Le Pen : ce qui est reproché à sa cheffe de cabinet Catherine Griset
La cheffe de cabinet de Marine Le Pen, Catherine Griset, a été mise en examen du chef de recel d'abus de confiance dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen.
https://www.rtl.fr/actu/politique/marine-le-pen-ce-qui-est-reproche-a-sa-cheffe-de-cabinet-catherine-griset-7787381386
2017-02-23 09:26:45
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ugDayRJOg59lrk_rmI_2_Q/330v220-2/online/image/2017/0223/7787381431_marine-le-pen-accompagnee-de-catherine-griset-a-sa-gauche-et-son-garde-du-corps-thierry-leigier-derriere-elle-a-sa-droite-a-lyon-le-4-fevrier-2017.jpg