1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Mariage pour tous, gaz de schiste : NKM assume ses désaccords avec Sarkozy
2 min de lecture

Mariage pour tous, gaz de schiste : NKM assume ses désaccords avec Sarkozy

Nathalie Kosciusko-Morizet a pris ce lundi le contre-pied de Nicolas Sarkozy sur le gaz de schiste et réaffirmé son soutien au mariage pour tous.

L'ancienne ministre de l'Écologie a réaffirmé certains points de désaccords avec Nicolas Sarkozy. Ici le 10 juin 2014 à l'Assemblée nationale (Archives).
L'ancienne ministre de l'Écologie a réaffirmé certains points de désaccords avec Nicolas Sarkozy. Ici le 10 juin 2014 à l'Assemblée nationale (Archives).
Crédit : AFP / STEPHANE DE SAKUTIN
La rédaction numérique de RTL & AFP

Bien que soutien déclaré de Nicolas Sarkozy, NKM prend ses distances avec certaines propositions du candidat à la présidence de l'UMP. Lors de son premier meeting de campagne, l'ex-chef de l'État s'est prononcé en faveur d'une exploitation du gaz de schiste. Sous son quinquennat, le Parlement avait pourtant voté une proposition de loi UMP qui interdisait le recours à la fracturation hydraulique pour exploiter ce gaz.

"C'est un débat ancien entre lui et moi. Je ne suis pas d'accord, tout simplement", a-t-elle déclaré ce lundi 29 septembre sur France Inter. "On a eu à l'époque une majorité parlementaire forte qui ne voulait pas des gaz de schiste. J'étais ministre et j'en étais, je me suis battue pour qu'on puisse retirer les permis qui avaient été accordés un peu rapidement par Jean-Louis Borloo".

"Nous avons passer une loi qui interdit le type d'exploitation pratiqué aux États-Unis et qui devrait autoriser des expérimentations à fins scientifiques sous contrôle public", a-t-elle expliqué. Ces expérimentations "ne sont pas mises en oeuvre aujourd'hui. Je trouve ça un peu dommage".

"Convaincre" Sarkozy sur la mariage pour tous

"S'il y avait moyen d'extraire de manière complètement propre" ce produit "qui coûte très cher dans notre balance commerciale", "ce serait bien" mais "la vérité est que les technologies disponibles ne sont pas propres et que le type d'exploitation qui a été mené aux États-Unis a conduit à une forme de dévastation écologique, paysagère aussi, dont je ne veux pas en France", a-t-elle dit.

NKM a assumé un second désaccord avec l'ancien chef de l'État qui a dit qu'il "préfererai[t] toujours le principe de responsabilité au principe de précaution". "Je pense que c'est une erreur d'opposer la précaution et la responsabilité parce que pour moi, le principe de précaution est un principe de responsabilité vis-à-vis des générations futures. (...) Il y a un réel problème dans la société aujourd'hui qui est le regard que l'on porte sur le progrès" mais "je ne crois pas du tout que ce soit le fait du principe de précaution", a dit l'ancienne rapporteuse de la charte sur l'Environnement.

L'élue francilienne a également abordé la question du mariage pour tous. "Pour le moment Nicolas Sarkozy a une position ouverte sur le sujet, il ne s'est pas prononcé dans un sens ou dans un autre. Moi, je le dis clairement, je ne souhaite pas que cette loi soit abrogée et je souhaite l'en convaincre", a-t-elle expliqué, alors qu'une partie de la droite milite en faveur d'une abrogation.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/